Le Kenya déchiré par des violences entre deux ethnies

Depuis août 2012, la région de Tana River connaît un regain de tension entre différentes ethnies du pays. A ce jour, un bilan de cent morts est avancé, un chiffre qui risque de grimper.

Les heurts sanglants, qui ont commencé depuis le début de l’année entre Pokomos, des agriculteurs sédentaires, et Ormas, des éleveurs nomades, rappellent ceux de 2001 et 2007-2008 entre d’autres ethnies du pays.

Depuis des décennies, les affrontements interethniques au Kenya – qui compte une quarantaine d’ethnies – font des milliers de morts. En 2012, près de 200 personnes y ont laissé la vie.

Retour en onze photos sur l’histoire d’un conflit meurtrier.

112
AFP PHOTO/Carl de Souza
212
AFP PHOTO/Carl de Souza
312
AFP PHOTO/Carl de Souza
412
REUTERS/Noor Khamis
512
AFP PHOTO / Carl de Souza
612
AFP PHOTO/Carl de Souza
712
AFP PHOTO/SIMON MAINA
812
AFP PHOTO/Carl de Souza
912
AFP PHOTO/Stringer
1012
REUTERS/Mohamed Dahir
1112
REUTERS / Noor Khamis
1212
AFP
Vous êtes à nouveau en ligne