Kenya : quand les excréments des bidonvilles deviennent un engrais bio

Une entreprise kenyane propose de louer des toilettes sèches dans des bidonvilles de Nairobi (Kenya) afin de transformer les excréments en engrais bio.

Dans une exploitation agricole de Nairobi, au Kenya, Elizabeth Wahito répand un engrais sur les plantes, qui ne risque pas de la contaminer. En effet, il est fait à base d'excréments récupérés dans le bidonville. "Cet engrais est moins cher que les autres et nourrit bien la terre", explique l'agricultrice. "La plante grandit beaucoup plus vite et surtout, elle donne beaucoup de fruits", assure-t-elle. Autre avantage de cette récupération des excréments, cela assainit les bidonvilles de la capitale kenyane.

Une solution d'assainissement

Au Kenya, huit millions de personnes vivent dans ces quartiers, et 70 % d'entre elles n'ont pas accès aux toilettes. À Mukuru, un bidonville de Nairobi, les habitants devaient se partager une cabane sale, et attrapaient souvent des infections. Désormais, pour 8 euros par mois, ils louent des toilettes sèches qu'ils partagent à plusieurs familles. "Avec des toilettes sèches comme nos toilettes, pas besoin de construire d'égouts", explique Michael Lwoyelo, directeur de Sanergy. Des équipes nettoient régulièrement les lieux, et récupèrent des excréments. Une usine traite alors ces déchets et fournit de l'engrais bio aux agriculteurs du pays.

Vous êtes à nouveau en ligne