Kenya : au moins 14 morts dans l'attaque d’un complexe hôtelier de Nairobi

Un militaire évacue des civils après une attaque contre un complexe hôtelier à Naïrobi (Kenya), le 15 janvier 2019.
Un militaire évacue des civils après une attaque contre un complexe hôtelier à Naïrobi (Kenya), le 15 janvier 2019. (KABIR DHANJI / AFP)

L'attaque a été revendiquée par les islamistes somaliens shebab.

Au moins 14 civils ont été tués dans l'attaque terroriste lancée mardi 15 janvier par des islamistes somaliens shebab contre un complexe hôtelier de Nairobi, la capitale du Kenya. Le président kenyan Uhuru Kenyatta l'a annoncé mercredi 16 janvier au cours d'une conférence de presse.

"Tous les terroristes ont été éliminés"

L'attaque armée contre le 14 Riverside, complexe qui abrite un hôtel luxueux et des bureaux, avait débuté mardi vers 15 heures. Des tirs et des explosions ont été entendus toute la nuit. "L'opération de sécurité (...) s'est achevée" mercredi matin et "tous les terroristes ont été éliminés", a assuré le chef de l'Etat kenyan. Plus de 700 personnes ont été évacuées du complexe hôtelier aux "petites heures du matin", lorsque l'attaque était toujours en cours.

Le Kenya est régulièrement la cible d'attentats de grande ampleur. En 2013, les shebab avaient pris d'assaut le centre commercial Westgate lors d'une opération qui avait fait 67 morts. Deux ans plus tard, près de 150 étudiants avaient été massacrés par les shebab à l'université de Garissa. 

Vous êtes à nouveau en ligne