Kenya : le paradis des éléphants

France 2

Au Kenya, la réserve du parc national d’Amboseli est un véritable paradis pour les éléphants. Leur nombre a doublé en trente ans dans le pays, résultat d’une lutte féroce contre le braconnage, mais pas seulement. 

Dans toute la savane kenyane, s’épanouissent 34 000 éléphants, le double d’il y a trente ans. Les troupeaux sont de plus en plus garnis, dont de nombreux éléphanteaux. "On entend partout qu’on les tue, mais ici c’est incroyable, le nombre d’éléphants qu’on voit dans leur habitat naturel", s’émerveille une touriste. Le Kenya a réussi à inverser la tendance, alors que dans le monde entier, la population d’éléphants a baissé de 70% ces 40 dernières années. 

La météo, raison d’un baby-boom

Un projet de suivi des éléphants dans le parc national d’Amboseli compte 1 800 pachydermes dans la réserve, contre 600 lorsque l’étude a commencé en 1972. C’est l’effet de la politique anti-braconnage, selon Norah Njiraini, coordinatrice de l’Amboseli Elephant Research Project : "Maintenant, la politique anti-braconnage, ce n’est plus comme avant. Si les rangers voient un braconnier, ils l’attrapent et le mettent directement en prison." En 2013, la loi kenyane a été durcie ; un braconnier risque jusqu’à 20 ans de prison. Mais ce n’est pas la seule raison : une météo riche en pluie favorise aussi la gestion des éléphants. Après plusieurs années pluvieuses, le parc compte désormais 204 bébés. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne