Climat : Emmanuel Macron répond à la plainte contre l'État français

Voir la vidéo

Plusieurs ONG ont déposé une plainte contre l'État pour inaction contre le dérèglement climatique, leur pétition a été signée par plus de deux millions de personnes. 

Emmanuel Macron a réagi à la plainte déposée contre l'État pour inaction contre le dérèglement climatique, jeudi 14 mars. Depuis Nairobi au Kenya où il se trouve pour le sommet sur l'environnement, le président français a dit "ne pas avoir les tenants et les aboutissants de ce recours devant la justice", explique Anne Bourse, envoyée spéciale à Nairobi pour France 3. "Emmanuel Macron a répondu aux ONG depuis Nairobi et c'est là toute la contradiction. Le président français se pose en défenseur de l'environnement sur la scène internationale, il a appelé devant le One Planet Summit à aller plus loin, à ne rien céder. Et paradoxalement en France, certains trouvent qu'il ne va pas assez vite", poursuit la journaliste. 

De nouvelles mesures à l'issue du grand débat 

Interrogé sur cette contradiction, le président dénonce des postures, mais promet de prendre des mesures et qu'à la fin du grand débat de nouvelles ambitions seront clairement affichées."Il répète qu'il n'est pas l'incantation, mais bien dans l'action. S'il convainc sur la scène internationale, reste à le faire en France", conclut Anne Bourse.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne