Kenya : au moins 48 morts dans une attaque menée par des islamistes

Des islamistes ont attaqué la ville côtiere de Mpketeoni, dans l\'est du Kenya, le 15 juin 2014.
Des islamistes ont attaqué la ville côtiere de Mpketeoni, dans l'est du Kenya, le 15 juin 2014. (GOOGLE MAPS)

Plusieurs édifices, dont des bureaux gouvernementaux, ont été totalement détruits dans la ville côtière de Mpeketoni, dans l'est du pays.

Les assaillants, une cinquantaine d'hommes, sont soupçonnés d'appartenir aux shebabs somaliens. Au moins 48 personnes ont été tuées dimanche dans une attaque menée dans la ville côtière de Mpeketoni (30 000 habitants), dans l'est du Kenya, a annoncé lundi 16 juin la Croix-Rouge. Selon un policier sur place ayant requis l'anonymat, le bilan est encore susceptible de s'alourdir, car "la recherche d'autres corps est toujours en cours".

Des échanges de coups de feu ont débuté dimanche soir pour se poursuivre jusqu'à très tard dans la nuit. A l'aube, cependant, le calme régnait dans la municipalité, selon les médias, qui attribuent l'attaque aux shebabs, des islamistes liés à Al-Qaïda.

Ils scandaient "Allah est grand"

Les assaillants "brandissaient le drapeau des shebabs", raconte à l'AFP le chef adjoint du district, s'exprimant depuis la cité attaquée. "Ils criaient en somali et scandaient 'Allah est grand'."

Plusieurs édifices, dont des hôtels, des restaurants, des banques et des bureaux gouvernementaux, ont été totalement détruits. Les cafés et les bars étaient pleins, de nombreux clients étant venus assister à la retransmission de la Coupe du monde de football à la télévision.

Vous êtes à nouveau en ligne