Joyandet va au Gabon tourner la page Bockel

(Radio France © France Info)

C'est son premier déplacement en Afrique : Alain Joyandet sera aujourd'hui à Libreville, où il sera reçu par le président Bongo. Une façon pour le nouveau secrétaire d'Etat à la Coopération de clore l'épisode Bockel. Rappel des faits.

Le 18 mars dernier, au lendemain des élections municipales et cantonales, François Fillon procédait à un remaniement "technique" de son gouvernement. Jean-Marie Bockel, jusque-là secrétaire d'Etat à la Coopération, était invité à rejoindre les rangs de la Défense, avec le grade de secrétaire d'Etat chargé des Anciens combattants.

Cette nouvelle affectation ne ressemblant pas précisément à une promotion, beaucoup y avaient vu une punition pour propos maladroits : Jean-Marie Bockel avait eu l'imp(r)udence d'évoquer la fin de la "Françafrique", autrement dit un changement radical des relations entre Paris et ses anciennes colonies.
_ Certains affirmaient même que les présidents gabonais et congolais, Omar Bongo et Denis Sassou N'Guesso, avaient eu "la peau" de Jean-Marie Bockel... (lire notre article ci-dessous)

Son successeur a donc comme première mission d'arrondir les angles : "je veux renouer les fils" expliquait-il à la veille de cette visite à Libreville, "j'agirai sans doute assez discrètement, je veux construire des relations bilatérales, je n'ai pas du tout l'intention de me laisser enfermer dans les grands mots".

Alain Joyandet sera accompagné du secrétaire général de l'Elysée, Claude Guéant.