Le fils du premier président guinéen Sékou Touré, condamné aux Etats-Unis pour travail forcé

Mohamed Touré et son épouse Denise Cros-Touré  
Mohamed Touré et son épouse Denise Cros-Touré   (AP/SIPA / TARRANT COUNTY SHERIFF'S DEPARTMENT)

Mohamed Touré et son épouse Denise ont été condamnés le 23 avril 2019 par un tribunal du Texas à 7 ans de prison ferme pour avoir asservi une jeune Guinéenne, traitée comme une "esclave". 


C’est le témoignage de la victime qui a fait plonger le couple guinéen. Devant le tribunal fédéral, la jeune femme âgée de 25 ans a raconté comment, pendant 16 ans, elle a été au service de la famille Touré au Texas. Ménage, repassage, cuisine, garde d'enfants… des corvées quotidiennes jamais payées.

Pour la justice américaine, il s’agit d’un travail forcé assimilé à de l’asservissement. Mohamed et Denise Cros Touré ont été jugés coupables et devront faire sept ans de prison. Ils devraient être ensuite expulsés des Etats-Unis où ils avaient obtenu la carte de séjour (Green Card), comme le souligne un communiqué du Département de la Justice des Etats-Unis.

La peine d'aujourd'hui envoie un message fort à ceux qui abusent et exploitent des individus : vous serez tenus pour responsable de vos actes vicieuxJeffrey McGallicher, agent spécial au Service de sécurité diplomatique à Houston

De Guinée au Texas

L’affaire commence en 2000. Bien installés dans une maison cossue de Southlake au Texas, le couple Touré fait venir une fillette de son village natal, en Guinée Conakry. Les conditions exactes de son voyage et l’accord avec ses parents ne sont pas précisés. Arrivée à l'âge de six ans, la petite Guinéenne, qui ne parle pas un mot d’anglais, devient vite la bonne à tout faire. Elle obéit aux ordres pendant plus de 16 ans sans trop se plaindre ni attirer de soupçons. "Vue de l'extérieur, elle semblait être un membre de la famille", souligne le Washington Post. La jeune fille pouvait sortir de la maison et assister aux sorties familiales du couple.

Les accusés ont volé son enfance et son travail pendant des années, s’enrichissant tout en la laissant avec sa souffrance et un avenir incertainEric Dreiband, Procureur général adjoint

La petite "esclave" 

Mais un jour, la jeune femme décide de fuir grâce à la complicité d'une voisine. Forte de ce soutien, elle dénonce les mauvais traitements de ses employeurs. Elle raconte qu’elle a été battue, humiliée et qualifiée d'"esclave" ou de "chienne".

Une enquête est menée par le bureau fédéral du Service de sécurité diplomatique et des poursuites judiciaires sont engagées contre le couple Touré qui est arrêté en avril 2018. Un an après, le verdict est prononcé. En plus de la prison ferme, le couple guinéen est condamné à verser à la victime près de 300 000 dollars de dommages et intérêts. Le couple Touré dénonce un témoignnange "exagéré" et entend faire appel. 

Mohamed Touré est le fils du premier président guinéen, Ahmed Sékou Touré, qui a dirigé la Guinée pendant 26 ans jusqu'à sa mort en 1984.

Vous êtes à nouveau en ligne