Fuyant la famine, les réfugiés affluent à Mogadiscio

(Radio France © France Info)

Au moins 100.000 personnes sont arrivées dans la capitale somalienne depuis deux mois, selon le HCR, le Haut Commissariat pour les réfugiés. Ce qui n'est pas sans poser quelques problèmes de pillages et de bousculades... _ C'est aujourd'hui que le pont aérien, organisé par le Programme alimentaire mondial, doit débuter.

Toujours plus nombreux... Chaque jour, un millier de personnes arrivent en moyenne à Mogadiscio. Le HCR, le Haut Commissariat pour les réfugiés, a fait ses comptes : depuis le début du mois, ce sont 40.000 personnes qui ont trouvé refuge dans la capitale somalienne. Au moins 100.000 ces deux derniers mois.

Poussées par la faim, ces personnes espèrent trouver à manger dans la capitale. Ce qui est loin d'être le cas... Les stocks de nourriture y sont insuffisants. Ce qui “provoque de sérieuses bousculades et aussi des pillages”, selon le HCR.
_ D'où l'utilité, sans doute, du pont humanitaire aérien qui doit débuter aujourd'hui, à l'initiative du PAM, le Programme alimentaire mondial.

Selon le Bureau de coordination des Affaires humanitaires de l'ONU (Ocha),
quelque 3.500 Somaliens traversent chaque jour la frontière vers le Kenya et
l'Ethiopie, s'ajoutant aux quelque 740.000 somaliens qui ont déjà fui leur pays.

La sécheresse qui sévit actuellement dans la Corne de l'Afrique menace 12 millions de personnes, en Somalie, au Kenya, en Ethiopie, à Djibouti, au Soudan
et en Ouganda.