Kenya : une réserve pour protéger les girafes

France 2

Au Kenya, dans la savane, une réserve tente de protéger les girafes, dont la population n'a cessé de se réduire au cours des dernières décennies. 

En Afrique de l'Est, les girafes font tellement partie du décor qu'on pourrait les croire éternelles. Pourtant, elles se font de plus en plus rares, avec de moins en moins d'espace pour vivre, chassées par des hommes de plus en plus nombreux. Elles sont également victimes de braconnage. En trente ans, le nombre de girafes a diminué de 40%. Elles sont considérées aujourd'hui comme une espèce vulnérable. La réserve de Loisaba, au Kenya, est le territoire de la girafe dite réticulée, une espèce qui a perdu les deux tiers de sa population depuis 1995. 

Une extinction silencieuse

"On est en train d'assister à ce qu'on appelle une extinction silencieuse. Les gens chassent la girafe pour la viande [...], une girafe peut nourrir un gros village pendant plusieurs jours", explique Symon Masiaine, coordinateur du projet Twiga Walinzi. Il dirige une étude sans précédent sur ces animaux pour les recenser, suivre leurs mouvements, afin de mieux les protéger. "Il y a très peu d'études sur les girafes, parce que les gens les regardent et se disent qu'elles vont bien, alors que ce n'est pas vrai", déplore-t-il. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne