Afrique : l'insémination artificielle au secours du rhinocéros blanc en danger

Après une insémination artificielle en mai 2018, un rhinocéros femelle blanc, baptisé Victoria, a donné naissance à un petit mâle au zoo californien de San Diego (photo d\'archive).
Après une insémination artificielle en mai 2018, un rhinocéros femelle blanc, baptisé Victoria, a donné naissance à un petit mâle au zoo californien de San Diego (photo d'archive). (TAMMY SPRATT / SAN DIEGO ZOO SAFARI PARK)

La naissance au zoo de San Diego, en Californie, d'un rhinocéros blanc du Sud conçu grâce à la science relance l'espoir de sauver l'espèce mal en point en Afrique. D'autres zoos dans le monde se sont lancés dans la même démarche.

Carnet rose dans la famille des rhinocéros blancs : Victoria vient de mettre au monde un petit mâle, conçu par insémination artificielle, au zoo californien de San Diego. L'établissement s'est donné pour mission de sauvegarder les espèces menacées sur la planète. La maman "est très attentive à son bébé, qui marche déjà et tète régulièrement", a rassuré Barbara Durrant, en charge de la reproduction au zoo, pour qui l'événement représente une "étape historique".

Images San Diego Zoo Global/AFP

Le rhinocéros blanc, originaire des savanes africaines, est en effet en voie de disparition. Il se divise en deux sous-espèces : le rhinocéros blanc du Nord et son cousin, le rhinocéros blanc du Sud. Avec la mort en mars 2018 de Sudan, dernier mâle de la branche du Nord, la survie de l'espèce ne devra désormais son salut qu'aux manipulations scientifiques. Les deux derniers spécimens sur Terre sont des femelles qui vivent dans un parc au Kenya. Autrefois, on les trouvait en nombre au Congo, en Ouganda et en Centrafrique, jusqu'au Tchad et au Soudan.

Mars 2018 : mort de Sudan, le dernier rhinocéros blanc du Nord mâle.
Mars 2018 : mort de Sudan, le dernier rhinocéros blanc du Nord mâle. (AFP)
La population sauvage de rhinocéros blancs du Sud est, quant à elle, estimée à environ 18 000 individus, mais les braconniers à l'affût de ses cornes la font décroître rapidement en Afrique australe, où la plupart du temps, elle vit dans des parcs nationaux.

"De nombreux défis se dressent devant nous"

Les experts espèrent que la technique permettra un jour à un rhinocéros blanc du Sud femelle de porter un petit cousin du Nord grâce à une insémination de sperme congelé. "De nombreux défis se dressent devant nous, mais les chercheurs ont bon espoir de voir naître un bébé rhinocéros blanc du Nord grâce à ce procédé d'ici 10 à 20 ans", ont expliqué les responsables du zoo californien. A la réserve près, qui agite le monde scientifique, que les caractéristiques du rhinocéros blanc du Nord seront alors fondues dans celles du Sud.

En attendant, San Diego annonce une autre naissance de rhino blanc du Sud pour l'automne, après 18 mois de gestation, selon le même procédé.

Depuis quelques années, l'Europe s'est lancée dans un programme d'élevage de rhinocéros blancs au sein de 78 institutions zoologiques. Aujourd'hui, 300 individus y sont répartis.

Et leur nombre devrait progressivement s'étoffer. Ainsi, le parc animalier belge Pairi Daiza annonce que les deux femelles rhinocéros blancs qu'il abrite vont mettre bas en fin d'année, au terme de deux grossesses "naturelles". L'une des deux, Elie, a déjà eu un petit en 2016. L'animal a été transféré dans un zoo de Malaga (Espagne) dans le cadre du même programme européen d'élevage en captivité prévu pour d'autres espèces en grand danger, mais dont le rhinocéros est l'emblème.

Logo du Programme européen d\'élevage des espèces menacées.
Logo du Programme européen d'élevage des espèces menacées. (EEP)

Vous êtes à nouveau en ligne