Afrique du Sud : le lion, menacé par le business de la chasse

france 2

Les "Big 5", les cinq animaux de légende de la savane, font toute la renommée des plus grands safaris africains. Toute la semaine, les équipes de France 2 partent à leur rencontre dans leur milieu naturel. Après l'éléphant, c'est le lion qui est mis à l'honneur mardi 28 janvier.

Sur les pistes d'Entabeni, en Afrique du Sud, le manager de la réserve Marco ne perd pas une seule minute. On vient de lui indiquer la présence d'une famille de lions, à proximité. "C'est le roi de la jungle, c'est vraiment un animal remarquable, et il est toujours le premier sur la liste de ceux que l'on vient voir dans la savane", explique le ranger. Un privilège pour un groupe de touristes en visite.

Les fermes à lions, une industrie très lucrative

Sur les 20 000 fauves que compte l'Afrique, seul un tiers vit encore dans son milieu naturel. Tous les autres sont des lions d'élevage, destinés à une autre industrie, très lucrative, pour des chasseurs fortunés. "Ça rend triste de se dire que c'est encore une fois une histoire d'argent", déplore Marco, qui dénonce également les fermes à lions, où les grands fauves sont transformés en proies faciles. "Dans ce genre d'élevages, ils vont vous dire que la maman a abandonné ses petits, alors vous allez commencer à jouer avec ces lionceaux pour six euros. Mais ce bébé lion va perdre sa peur naturelle des hommes", poursuit-il. Ces fauves n'ont d'autre vocation que de devenir du gibier pour des chasseurs venus du monde entier. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne