Environnement africain

L’Afrique a longtemps entretenu les fantasmes des Occidentaux : terres vierges et riches, pays de Cocagne… Mais le continent est touché par le réchauffement et la désertification. La sécheresse est dramatique en Afrique du Sud, de graves inondations sévissent en Afrique de l’Ouest. Les côtes reculent en raison de l’élévation du niveau de la mer, comme au Sénégal. L’accumulation des déchets devient un problème majeur dans la partie subsaharienne du continent, où le monde entier «exporte» les siens. Touchées par l’exode rural, nombre de villes africaines deviennent d’immenses mégapoles incontrôlables (Kinshasa, Lagos, Le Caire) où la population est en perpétuelle augmentation.  Autre menace sur l’environnement : la disparition des espèces vivantes. Eléphants et rhinocéros tombent sous les coups des braconniers. Tandis que la déforestation s’amplifie. Franceinfo vous donne les clés pour comprendre une situation complexe.
plus
Déjà menacés par les effets du réchauffement climatique, les pêcheurs malgaches voient leur mode de vie traditionnel menacé par la présence de bateaux de pêche chinois.

EN IMAGES. Les pêcheurs malgaches pris dans les filets chinois

Deux femmes vendent du charbon de bois sur le marché de Lusaka en Zambie, le 9 mars 2016. 

En Afrique, le charbon de bois reste le combustible des familles

VIDEO. Dans un village au Burkina Faso, hommes et crocodiles vivent en harmonie

VIDEO. Dans un village au Burkina Faso, hommes et crocodiles vivent en harmonie

Le 26 novembre 2018, un agriculteur utilise son cheval pour le transport dans le village de Kafr al-Dawar, dans le nord du Delta de l\'Égypte, dans le nord de l\'Égypte.

EN IMAGES. Le delta du Nil menacé par le réchauffement climatique

Course d\'une girafe dans la savane.

Quand les drones regardent courir les girafes

Des peaux de poissons étendues dans lapetite tannerie du chimiste Newton Owino, dans la ville de Kisumu à l\'ouest du Kenya. 

Le cuir de poisson, une "mode bleue" qui respecte l’environnement et crée des emplois au Kenya

Panneau solaire sur le toit d\'une maison d\'Abidjan, principale ville de Côte d\'Ivoire, le 18 décembre 2017.

Côte d'Ivoire: construction de la "première centrale solaire flottante" d'Afrique

«Sotheby\'s déplore les massacres illégaux et le négoce qui mettent en danger la faune sauvage et soutient fermement les efforts de protection animale de la communauté internationale», a expliqué la société de vente. La décision survient après que sa concurrente Bonhams a annulé une vente à Hong Kong de 21 lots de sculptures sur cornes de rhinocéros estimés à 3,87 millions de dollars (3,41 millions d\'euros) à la suite de pressions, selon l\'organisation écologiste Humane Society International. Une autre maison de ventes aux enchères, Christie\'s, a déjà interdit les ventes de cornes de rhinocéros. Les associations de protection de l\'environnement ont averti que même une légère hausse de la demande de cornes de rhinocéros anciennes présenterait un risque d\'extinction de l\'espèce. L\'Afrique du Sud, qui regroupe environ 80% de la population de rhinocéros (dont celui qui figure sur la photo, prise dans le parc Kruger), est le terrain de chasse privilégié des braconniers. Plus de 7100 animaux ont été tués ces dix dernières années. Les cornes de rhinocéros sont très prisées en Asie, atteignant 60.000 dollars (52.900 euros) le kilogramme.

LA PHOTO. Sotheby's met fin aux enchères de cornes de rhinocéros

Troupeau de zébus et d’ânes en transhumance au Niger (novembre 2006). Pierre Hiernaux, CC BY-NC-ND

Sahel: s'adapter au changement climatique grâce à l’élevage pastoral

L\'équipe de chercheurs présente sa réalisation, une brique à base d\'urine. De gauche à droite, le professeur Dyllon Randall et ses étudiants Vukhetat Mukhari et Suzanne Lambert

Des chercheurs d’Afrique du Sud inventent la brique à base d’urine

Image satellite des liaisons aériennes en Afrique

Africapolis, un site de l'OCDE sur l’évolution des villes africaines

Cette photo prise le 14 août 2010 à Kouré, près de Niamey, montre des girafes se promenant dans la brousse. 

Girafes rares en danger : le Niger les déplace de 600 km pour les protéger

Le Caire, ville dont la population croît le plus vite: embouteillages, pollution de l\'eau et de l\'air, et des milliers de tonnes de déchets à traiter.

Africités: les villes d'Afrique doivent passer d'emblée au développement durable

Scène de rationnement d\'eau au Cap, en Afrique du Sud, en janvier 2018.

Au Cap, arracher les arbres non indigènes évitera les coupures d’eau

Miname près de Dakar

Sénégal: le développement du grand Dakar met en péril les localités alentour

L\'eau a quitté le lac Chilwa, le deuxième plus grand lac du Malawi.

Malawi: l'inquiétant rétrécissement du lac Chilwa

Femmes rangers d\'Akhashinga 

Akashinga, les femmes rangers du Zimbabwe interdites de séjour au Royaume-Uni

Sur la rivière Kulamu qui traverse le centre de Kinshasa en RDC le 31 mai 2018...

Le changement climatique, menace majeure pour l’Afrique urbaine

BYD, marque chinoise de bus électriques, a signé un contrat avec Alexandrie pour la vente de 15 véhicules.

Egypte: Alexandrie teste un bus électrique pour lutter contre la pollution

En août 2012, de graves inondations ont fait 60 morts au Niger.

Réflexions sur les évolutions climatiques au Sahel depuis «la grande sécheresse»

Une antilope addax prise dans un vent de sable dans le désert du Niger.

Noé, une ONG française pour protéger une réserve naturelle du Niger

En mai, une initiative commune d\'African Parks, des parcs sud-africains (SANParks) et des gouvernements tchadien et sud-africain avait permis la réintroduction de six rhinocéros noirs d\'Afrique du Sud dans le parc de Zakouma, situé dans la savane du Sud-Est tchadien. Cette réintroduction devait constituer l\'amorce d\'un nouveau foyer de rhinocéros noirs, le dernier spécimen de cette espèce ayant été observé dans la zone en 1972. Chaque année, des milliers de rhinocéros sont abattus en Afrique pour leurs cornes, très prisées des adeptes de la médecine traditionnelle en Chine ou au Vietnam. Il reste 5.000 spécimens de rhinocéros noirs sur le continent africain, dont près de 1.900 en Afrique du Sud. Avant le Tchad, des rhinocéros noirs ont déjà été introduits au Botswana, en Tanzanie, en Zambie, au Malawi ou au Rwanda.

LA PHOTO. Mort de quatre rhinocéros noirs sur les six réintroduits au Tchad

Le président togolais, Faure Gnassingbé, lors d\'une réunion internationale. Il avait lancé le projet d\'électrification solaire locale en 2017. 

Togo: EDF investit dans le solaire «local»

Billets en dollars et en euros. Cliché pris le 29 septembre 2015.

Accord de Paris: la COP24 approche et l'équation du financement reste insoluble

Un lion dans le parc du Hwange au Zimbabwe.

Le lion mourra un soir de 2050... si rien n'est fait

Dans le village de Nagonha, au Mozambique

Au Mozambique, Nagonha, le village victime des sablières chinoises

Matthew Smith, co-auteur de l\'étude «Impact des émissions anthropiques de CO2 sur la nutritition (Impact of anthropogenic CO2 emissions on global human nutrition)».

Nutrition: pourquoi les Africains «doivent être attentifs» à la hausse du CO2

De fortes averses inhabituelles ont marqué le début de la saison des pluies en 2018 au Kenya. Des phénomènes appelés à se répéter plus souvent avec le réchauffement climatique.

Réchauffement climatique: alerte rouge en Afrique, selon le GIEC

A 80 ans, le cultivateur burkinabè Yacouba Sawadogo, surnommé «l\'homme qui a arrêté le désert» a été récompensé par le Nobel Alternatif 2018.

Prix Nobel Alternatif 2018: le triomphe de Yacouba Sawadogo, paysan du Burkina

pour venir à bout des déchets qui jonchaient une partie du rivage de la baie de Hann. Les photos des berges parsemées de cadavres d\'animaux, de détritus, et maculées de quantité de produits chimiques ont témoigné de l\'état désastreux du site. Bordée d\'industries et d\'habitations qui déversent sans discernement, ni précautions, leurs eaux usées industrielles ou domestiques, la baie est victime d\'une pollution souvent fatale à la faune sauvage locale et néfaste pour l\'homme. Les volontaires encadrés par des associations dédiées à la dépollution de la baie ont agi pour alerter et mobiliser. Macky Sall, le président du Sénégal, insiste pour que cette dépollution soit faite rapidement. Les Pays-Bas ont fait un don de 20 millions d\'euros qui, couplé à une subvention de l\'Agence française de Développement, a permis de boucler le budget nécessaire à la réalisation de ce chantier. La baie de Hann attend maintenant de retrouver sa splendeur d\'antan.

LA PHOTO. Les Sénégalais s'attaquent à nettoyer et dépolluer la baie de Hann

123456

Vous êtes à nouveau en ligne