Entrepreneuriat : les femmes sont plus dynamiques en Afrique subsaharienne

Des vendeuses avec leurs marchandises sur la tête à Luanda, en Angola, le 20 juillet 2005.
Des vendeuses avec leurs marchandises sur la tête à Luanda, en Angola, le 20 juillet 2005. (DPA/Wolfgang Langenstrassen)

Les femmes en Afrique subsaharienne ont la plus forte propension à se lancer dans la création d'entreprises. C'est ce qui ressort de l'étude sur l'entrepreneuriat dans le monde en 2014 publiée par The Global Entrepreneurship Monitor.

Le dynamisme des femmes africaines ne relève plus du cliché depuis plusieurs années. L’édition 2014 de l’étude mondiale, réalisée par le consortium The Global Entrepreneurship Monitor (GEM) et parue le 3 février 2015, le confirme encore une fois. Les femmes au sud du Sahara sont celles qui ont le plus la fibre entrepreneuriale.

Graphique extrait du rapport mondial sur l\'entrepreneuriat en 2014 réalisé par The Global Entrepreneurship Monitor (GEM) 
Graphique extrait du rapport mondial sur l'entrepreneuriat en 2014 réalisé par The Global Entrepreneurship Monitor (GEM)  (Global Entrepreneurship Monitor 2014 Global Report)

L’index, qui mesure le nombre d’individus en passe de créer une entreprise ou dont la structure a moins de trois ans et demi (Total early-stage Entrepreneurial Activity), passe la barre des 20% en Afrique subsaharienne, un plafond pour les autres régions de l'enquête (Asie et Océanie, Union européenne, pays non-européens, Amérique Latine et Caraïbes et Amérique du Nord).
 
Le rapport 2014 du GEM est une photographie annuelle de l’entrepreneuriat dans le monde réalisée à partir des données collectées dans 73 pays, dont six pays africains (Angola, Bostwana, Burkina Faso, Cameroun, Afrique du Sud et Ouganda). Le document souligne que les économies africaines sont celles qui apparaissent les plus aptes à percevoir et à profiter des opportunités économiques sans crainte de l’échec. Contrairement aux pays de l’Union européenne qui sont les plus pessimistes. Pourtant, l’environnement dans ces pays d’Afrique subsaharienne est moins propice aux affaires. L'étude constate également qu'en Afrique, comme en Amérique du Nord, les entrepreneurs sont valorisés, notamment dans les médias qui sont friands de succes stories. Il le sont beaucoup moins en Europe. 
 
Depuis 2012, le GEM a consacré le dynamisme des femmes en Afrique subsaharienne. La région est celle qui enregistre le plus fort taux d’activité entrepreneuriale (Total Entrepreneurial Activity) chez les femmes, constatait déjà le rapport 2012 sur les femmes et l’entrepreneuriat dans le monde. L’étude indiquait que dans cette région 27% d'entre elles avaient créé une entreprise.

Comparaison du dynamisme entrepreneurial des hommes et des femmes par région (Global Entrepreneurship Monitor2012 Women’s Report)
Comparaison du dynamisme entrepreneurial des hommes et des femmes par région (Global Entrepreneurship Monitor2012 Women’s Report) (Global Entrepreneurship Monitor 2012 Women’s Report )



 
Vous êtes à nouveau en ligne