La prix Nobel de la paix Ellen Johnson Sirleaf réélue à la tête du Liberia

La présidente sortante du Libéria, Ellen Johnson Sirleaf, dans sa ville natale de Fefeh le 8 novembre 2011. 
La présidente sortante du Libéria, Ellen Johnson Sirleaf, dans sa ville natale de Fefeh le 8 novembre 2011.  (ISSOUF SANOGO / AFP)

Seule en lice au second tour de l'élection, la présidente sortante l'a emporté, jeudi 10 novembre, avec 90,8% des voix alors que son rival s'était retiré de la course avant le vote.

Sans surprise, la présidente sortante du Libéria, Ellen Johnson Sirleaf, a été réélue avec 90,8% des voix, selon des résultats partiels officialisés jeudi 10 novembre. Cette femme de 72 ans était seule en lice au second tour de la présidentielle, son rival Winston Tubman, 70 ans, s'étant retiré de la course mardi.

Il avait également appelé à boycotter ces élections. Un appel qui semble avoir été bien suivi puisque le taux de participation n'atteint que 37,4%. Malgré son retrait, Winston Tubman a tout de même obtenu 9,2% des voix, selon ces résultats publiés par la Commission électorale nationale et portant sur 86,6% des bureaux de vote. 

Quatorze ans de guerre civile

Cette faible mobilisation de l'électorat risque de rendre la tâche difficile à Ellen Johnson Sirleaf au cours de son prochain mandat de six ans. Première femme à avoir être démocratiquement élue à la tête d'un pays africain fin 2005, elle a reçu, en octobre, le prix Nobel de la paix 2011 pour avoir œuvré à la reconstruction d'un pays ravagé par quatorze ans de guerre civile. Les combats ont fait 250 000 morts et laissé l'économie exsangue.

"Il reste d'importants défis pour la consolidation de la démocratie au Libéria", estime le Centre Carter, l'ONG de promotion de la paix de l'ex-président américain Jimmy Carter. Si le scrutin s'est déroulé globalement de façon transparente, selon l'organisation non gouvernementale, il a été entaché de violences. Des policiers anti-émeutes ont réprimé mercredi dans la capitale Monrovia un rassemblement de partisans de l'opposant Winston Tubman. Deux personnes ont été tuées. 

Vous êtes à nouveau en ligne