VIDEO. Egypte : une nouvelle journée de violences

Nicolas Bertrand - France 2

Au moins 70 personnes sont mortes vendredi dans des affrontements entre partisans du président destitué, Mohamed Morsi, et forces de l'ordre, qui ont tiré à balles réelles sur les manifestants.

Les affrontements continuent en Egypte, vendredi 16 août. Des tirs d'armes automatiques ont été entendus dans plusieurs villes. La tension a notamment été vive autour de la place Ramsès, dans le centre du Caire, où étaient rassemblés des milliers de partisans du président destitué, Mohamed Morsi, après un appel des Frères musulmans à un "vendredi de la colère".

Dans deux morgues improvisées dans des mosquées attenantes à la place, un correspondant de l'AFP et des témoins comptent au moins 39 corps. En outre, des sources de sécurité affirment que 31 personnes ont été tuées dans différentes provinces du pays.

Des manifestations quotidiennes à partir de samedi

Le pouvoir dit se battre contre un "complot terroriste malveillant des Frères musulmans". Au niveau international, la chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, invite les Etats membres de l'UE à prendre "des mesures appropriées" pour répondre à la situation. François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel appellent "à une cessation immédiate des violences".

En fin de journée, une coalition islamiste égyptienne a appelé à mettre fin aux manifestations, demandant toutefois aux partisans du président Mohamed Morsi de manifester quotidiennement à partir de samedi.

Vous êtes à nouveau en ligne