VIDEO. Egypte : l'ultimatum de l'armée

En Egypte, des milliers de personnes sont mobilisées place Tahrir. Plus que lors du Printemps arabe. Les militaires entrent dans la danse et posent un ultimatum au président issu des rangs des Frères musulmans.

Est-ce l'an 2 de la révolution égyptienne ? Les dizaines de milliers de manifestants, qui battent la semelle sur la place Tahrir, commencent à y croire. Leur ardeur à voir le président Mohamed Morsi "dégager", comme ils disent, a été redoublée par ce qu'ils considèrent comme le soutien de l'armée. "On est très heureux, on a jamais perdu confiance en l'armée. On a toujours pensé que les militaires seraient à nos côtés", affirme l'opposante Rita Moussa.

A l'origine de cet enthousiame, l'ultimatum lancé par le chef d'Etat major. Il a sommé lundi 1er juillet le président Morsi et l'oppositition de trouver un accord dans les 48 heures. Sinon, menace-t-il, l'armée présentera sa propre feuille de route. Une douche froide pour les islamistes. Certains y voient les prémices d'un coup d'Etat.  Le bras de fer engagé par l'opposition et les Frères musulmans s'est durci avec l'implication de l'armée. Cependant, la foule qui se masse cette nuit sur la place Tahrir semble avoir la mémoire courte. Hosni Moubarak était aussi un militaire.

 

 

Vous êtes à nouveau en ligne