VIDEO. Egypte : l'assaut lancé sur la mosquée assiégée du Caire

Reuters / Al Nahar

La police et les partisans du président islamiste déchu Mohamed Morsi, retranchés dans le lieu de culte, ont échangé des tirs nourris.

Les policiers et les militaires égyptiens ont donné l'assaut, samedi 17 août, sur la mosquée Al-Fath, située dans le centre ville du Caire, qu'ils assiègent et dans laquelle des partisans du président déchu Mohamed Morsi se sont retranchés, la veille, après une nouvelle journée de manifestations réprimées dans le sang à travers toute l'Egypte

La fusillade a commencé samedi en début d'après-mdi, lorsque des tireurs ont commencé par ouvrir le feu sur les forces de l'ordre depuis le minaret. Les forces de sécurité ont immédiatement répliqué. Puis ils ont tiré des grenades lacrymogènes et de prendre d'assaut la mosquée. Les policiers ont réussi à extraire de force sept ou huit hommes au début de l'assaut. La foule d'habitants du quartier en colère les a tabassés à coups de bâtons et de barres de fer. La mosquée a été totalement évacuée en fin d'après-midi, selon une source de sécurité. 

Ce violent affrontement a lieu au quatrième jour de heurts sanglants entre les forces de l'ordre, qui ont reçu l'autorisation de tirer sur les manifestants hostiles, et les partisans du premier président égyptien élu démocratiquement mais destitué il y a un mois et demi par l'armée. Plus de 750 personnes ont péri dans ces heurts dans tout le pays, des partisans du président islamiste déchu pour l'immense majorité.

Vous êtes à nouveau en ligne