VIDEO. Egypte : face à face armé dans une mosquée du Caire

La police a évacué les islamistes retranchés dans une mosquée du Caire au cours d'une nouvelle opération violente avec des échanges de tirs nourris.

Les violences ne cessent pas en Egypte. Elles ont déjà fait plus de 750 morts en quatre jours. Samedi 17 août, c'est une mosquée du Caire qui a été le théâtre d'affrontements à l'arme de guerre. Les forces de sécurité ont évacué la mosquée Al-Fath, dans le centre de la capitale. Le lieu de culte jouxte la place Ramsès, épicentre d'affrontements meurtriers vendredi dans la capitale. Après ce bain de sang, des partisans du président destitué Mohamed Morsi et des Frères musulmans s'y étaient réfugiés.

Samedi après-midi, des échanges de coups de feu ont éclaté entre la police qui assiégeait le bâtiment et les manifestants rassemblés à l'intérieur. Des hommes ont tiré des coups de feu d'une fenêtre de la mosquée et depuis le minaret. Après plusieurs heures, la police est entrée dans le bâtiment. Les policiers ont procédé à de nombreuses arrestations, sous les encouragements d'une foule d'habitants. En fin d'après-midi, on ne savait pas si l'opération a fait des morts.

Vous êtes à nouveau en ligne