VIDEO. Egypte : tension encore palpable au Caire après l'évacuation d'une mosquée

France 2 - Anne-Charlotte Hinet

Les islamistes ont annulé plusieurs de leurs manifestations prévues dimanche contre le coup de force des militaires. Ils ont évoqué des "raisons de sécurité" après des affrontements qui ont fait en quatre jours plus de 800 morts.

La vie reprend son cours, dimanche 18 août, aux abords de la mosquée al-Fath, place Ramsès, au Caire (Egypte). Pour le premier jour de la semaine, le trafic est revenu à la normale dans les rues du Caire, avec la reprise des transports publics et le retour des résidents à leur travail. Un calme apparent, placé sous surveillance. Au lendemain de l'évacuation musclée des islamistes qui s'étaient réfugiés dans le lieu de culte, l'armée est partout présente sur la place, alors que la vie reprend autour.

Après des heurts qui ont fait plus de 800 morts en seulement quatre jours, les islamistes avaient appelé à manifester dimanche contre le coup de force des militaires. Ils ont préféré annuler plusieurs de ces manifestations pour des "raisons de sécurité".

Cette décision intervient alors que le nouvel homme fort du pays, le chef de la toute-puissante armée, le général Abdel Fattah al-Sissi, a assuré que son pays ne "plierait" pas face à la violence des islamistes. Il leur a promis la riposte "la plus énergique", devant un parterre de chefs de l'armée et de la police.

Vous êtes à nouveau en ligne