L'Egypte déclare les Frères musulmans "organisation terroriste"

Des partisans des Frères musulmans, lors d\'une manifestation, le 20 décembre 2013 au Caire (Egypte).
Des partisans des Frères musulmans, lors d'une manifestation, le 20 décembre 2013 au Caire (Egypte). ( REUTERS)

Le gouvernement interdit aussi  aux membres du mouvement islamiste de manifester.

Le gouvernement égyptien veut faire taire les Frères musulmans. Il a déclaré le mouvement islamiste "organisation terroriste" mercredi 25 décembre. Cette annonce officielle place désormais sous le coup d'une sévère loi anti-terrorisme la confrérie du président destitué Mohamed Morsi. Le gouvernement a décidé de "punir conformément à la loi quiconque continuerait à appartenir à ce groupe après cette annonce".

Le gouvernement a en outre interdit aux membres du mouvement islamiste, né en Egypte mais qui a essaimé ailleurs dans le monde, de manifester. Les partisans de Mohamed Morsi se mobilisent quasi-quotidiennement en Egypte pour réclamer le retour au pouvoir du seul président jamais élu démocratiquement du pays.

Les Frères musulsmans continueront à manifester, répond un de leurs dirigeants

Ces décisions interviennent trois semaines avant un référendum constitutionnel que les Frères musulmans ont appelé à boycotter. Elles ont aussi été prises au lendemain d'un attentat contre la police qui a choqué en Egypte. Le gouvernement égyptien estime que les Frères musulmans sont responsables de cet attentat survenu mardi, alors qu'il a été revendiqué par un mouvement jihadiste.

En réponse, un dirigeant des Frères musulmans a appelé ses partisans à poursuivre la mobilisation contre les nouvelles autorités en Egypte. "Les manifestations vont continuer, c'est certain", a déclaré Ibrahim Mounir, membre du bureau de la Guidance de la confrérie en exil à Londres. Il a qualifié d'"invalide" la décision du gouvernement de déclarer la confrérie "organisation terroriste".

Vous êtes à nouveau en ligne