Egypte : l'Etat islamique revendique les attentats contre deux églises coptes qui ont fait au moins 43 morts

Deux femmes en pleurs après l\'explosion survenue dans une église de Tanta (Egypte), le 9 avril 2017.
Deux femmes en pleurs après l'explosion survenue dans une église de Tanta (Egypte), le 9 avril 2017. (MOHAMED ABD EL GHANY / REUTERS)

27 personnes sont mortes dans la première explosion à Tanta, au nord du Caire. Et 16 dans la seconde explosion, devant une autre église copte à Alexandrie.

Le groupe Etat islamique a revendiqué, dimanche 9 avril, les deux attentats qui ont frappé des églises coptes en Egypte, tuant au moins 43 personnes. La communauté chrétienne s'apprêtait à célébrer la semaine sainte qui commence ce dimanche avec la fête des Rameaux.

 Au moins 43 morts. 27 personnes sont mortes dans un premier attentat contre une église copte à Tanta, ville située à 120 km au nord du Caire. Une deuxième explosion a frappé une église à Alexandrie. Au moins 16 personnes sont mortes, selon un nouveau bilan du ministère de la Santé.

Le président égyptien, Abdel Fattah Al-Sissi, a réuni en urgence un conseil national de défense. Dans la soirée, il a décrété l'état d'urgence pour trois mois.

La France "pleinement solidaire de l'Égypte". "Une nouvelle fois l'Égypte est frappée par les terroristes qui veulent détruire son unité et sa diversité, a réagi François Hollande dans un communiqué. La France est pleinement solidaire de l'Égypte dans cette terrible épreuve et mobilise toutes ses forces en lien avec les autorités égyptiennes pour la lutte contre le terrorisme."

Vous êtes à nouveau en ligne