Egypte : peine de mort annulée pour l'ancien président Mohamed Morsi

Mohamed Morsi, le 18 juin 2016 dans une prison du Caire (Egypte).
Mohamed Morsi, le 18 juin 2016 dans une prison du Caire (Egypte). (AHMED GAMIL / ANADOLU AGENCY / AFP)

La Cour de cassation égyptienne a ordonné un nouveau procès de l'ancien président islamiste.

Il échappe à la peine capitale, pour le moment. La Cour de cassation égyptienne a annulé, mardi 15 novembre, la condamnation à la peine de mort de l'ancien président islamiste Mohamed Morsi et ordonné un nouveau procès. Il avait été condamné en juin 2015 pour son rôle dans des évasions massives de prison et des attaques contre la police durant la révolte en Egypte qui a chassé Hosni Moubarak du pouvoir en 2011.

La Cour de cassation a également annulé les condamnations d'au moins cinq des co-accusés de Mohamed Morsi, dont l'ancien guide suprême des Frères musulmans Mohammed Badie. Dans le même procès, près d'une centaine d'autres personnes avaient aussi été condamnées à la peine capitale par contumace. Ces personnes ne sont pas concernées par cette annulation.

Plusieurs condamnations à la prison à vie

Au total, l'ancien président a été condamné à quatre reprises depuis sa destitution par l'armée en 2013. Dans un procès pour espionnage au profit du Hamas palestinien, du Hezbollah libanais et de l'Iran, l'ex-président avait été condamné à la prison à vie. Il a aussi écopé de 20 ans de prison pour des violences contre des manifestants durant sa courte mandature. Enfin, dans une dernière décision rendue en juin 2016, il a été condamné de nouveau à la prison à vie avec 10 coaccusés pour le vol de "documents relevant de la sécurité nationale" et leur livraison au Qatar, selon l'acte d'accusation.

Vous êtes à nouveau en ligne