Egypte : les forces de sécurité abattent 40 "terroristes" au lendemain d'une attaque contre des touristes

Des membres des forces de sécurité égyptiennes stationnent près du bus visé par une attaque terroriste, vendredi 28 décembre 2018 près des pyramides de Gizeh.
Des membres des forces de sécurité égyptiennes stationnent près du bus visé par une attaque terroriste, vendredi 28 décembre 2018 près des pyramides de Gizeh. (ISLAM SAFWAT / NURPHOTO / AFP)

Les raids ont été menés contre des jihadistes présumés à Gizeh et dans le Sinaï

Le pouvoir égyptien montre les muscles au lendemain d'un attentat meurtrier contre un bus de touristes vietnamiens. Les forces de sécurité ont tué samedi 29 décembre "40 terroristes" dans des raids menés dans plusieurs endroits du pays, a indiqué le ministère de l'Intérieur égyptien. Ces opéartions ont été menées contre des combattants jihadistes présumés à Gizeh, lieu de l'attaque de vendredi, et dans le Sinaï.

Ils planifiaient une série d'agressions contre le secteur du tourisme, les lieux de culte chrétiens et les forces de sécurité.Le ministère de l'Intérieur égyptien

Le ministère de l'Intérieur égyptien n'a pas lié directement ces raids policiers à l'attaque de vendredi, qui n'a pas été revendiquée, mais une source sécuritaire a précisé qu'ils avaient eu lieu "tôt" samedi matin, donc après l'attentat.

Trois touristes vietnamiens ont été tués vendredi dans l'explosion d'une bombe artisanale au passage de leur bus près du site des pyramides de Gizeh, en périphérie sud-ouest de la capitale égyptienne. Leur guide égyptien a également succombé à ses blessures. Cet attentat est le premier contre des touristes en Egypte depuis juillet 2017.

Vous êtes à nouveau en ligne