Egypte : le guide suprême des Frères musulmans en détention préventive

Le guide suprême des Frères musulmans, lors d\'une conférence de presse au Caire, en Egypte, le 31 mars 2012.
Le guide suprême des Frères musulmans, lors d'une conférence de presse au Caire, en Egypte, le 31 mars 2012. (GIANLUIGI GUERCIA / AFP)

Mohamed Badie doit être jugé dimanche pour "incitation au meurtre" de manifestants.

La pression sur les pro-Morsi en Egypte s'accentue. Le guide suprême des Frères musulmans, Mohamed Badie, a été arrêté mardi 20 août, au Caire, et a été placé en détention préventive.

Le dirigeant de la confrérie, âgé de 70 ans, a été interpellé dans un appartement du quartier de Nasr City, dans le nord-est de la ville, selon l'agence de presse Mena. Le ministère de l'Intérieur a publié sur sa page Facebook une photo de Mohamed Badie, avec des cernes noirs sous les yeux, assis entre deux policiers à l'arrière d'une voiture, avec un texte confirmant son arrestation.

Jugement à la fin du mois

"En application des décisions du procureur général d'arrêter le guide suprême des Frères musulmans Mohamed Badie, et grâce à la collecte d'informations et à la surveillance de déplacements, les services d'enquête criminelle (...) ont pu l'arrêter", peut-on lire. Mohamed Badie est poursuivi pour "incitation au meurtre" de manifestants. Il doit être jugé avec deux de ses adjoints, à partir du 25 août.

Après l'arrestation de Mohamed Badie, les Frères ont nommé Mahmoud Ezzat Guide par intérim. Ce dernier "a la réputation d'être un faucon", note Karim Bitar, directeur de recherche à l'Institut des relations internationales et stratégiques (IRIS). Selon lui, "il pourrait s'agir d'un signal envoyé, montrant qu'on peut répondre à l'autoritarisme par un autre autoritarisme".

Vous êtes à nouveau en ligne