EN IMAGES. Crash d'un avion russe en Egypte : les familles se recueillent dans la douleur

Trois jours après le crash de l'Airbus A321-200 russe en Egypte, les proches des passagers se recueillent et commencent à identifier les corps arrivés dans la matinée à Saint-Pétersbourg, en Russie.

Une journée de deuil national, une veillée aux bougies... Plusieurs milliers de personnes ont rendu hommage dimanche 1er novembre à Saint-Pétersbourg (Russie) aux 217 passagers et aux sept membres d'équipage décédés lors du crash de l'avion russe en Egypte samedi 31 octobre. Ce lundi, les familles des victimes ont commencé à identifier les 140 corps arrivés dimanche soir dans l'ancienne capitale impériale.

Selon la compagnie russe Metrojet à laquelle appartenait l'avion, "seul un facteur extérieur" peut expliquer le crash de l'Airbus A321-200. Elle rejette ainsi la possibilité d'une erreur de pilotage ou d'une défaillance technique. Des responsables russes affirment que l'appareil s'est disloqué dans les airs. La branche égyptienne du groupe jihadiste Etat islamique a annoncé samedi avoir détruit l'avion en représailles, selon elle, des bombardements russes en Syrie, mais cette hypothèse n'a pas été vérifiée pour l'instant.

L'avion s'est écrasé samedi à l'aube dans le Sinaï, vingt-trois minutes après avoir décollé de la station balnéaire égyptienne de Charm el-Cheikh. Le contact avec cet avion à destination de Saint-Pétersbourg a été perdu alors qu'il se trouvait à plus de 9 000 mètres d'altitude.

116
Peu de temps après l'annonce du crash de l'Airbus A321-200 samedi 31 octobre en Egypte, des proches des passagers russes apprennent la nouvelle à l'aéroport international de Pulkovo de Saint-Pétersbourg (Russie). L'avion s'est écrasé à l'aube dans le Sinaï et transportait une majorité de touristes russes. XINHUA / MAXPPP
216
Au total, 217 passagers et sept membres d'équipage sont décédés. Tous sont russes hormis quatre Ukrainiens et un Bélarusse. En pleurs, leurs familles et amis se sont rassemblés dans un hôtel samedi près de l'aéroport de Saint-Pétersbourg dans l'attente d'informations. DMITRY LOVETSKY / AP / SIPA
316
Une femme dispose des fleurs sur un autel en hommage aux sept membres d'équipage disparus dans l'attentat, au siège de la compagnie Metrojet à Moscou. YURI KOCHETKOV / EPA / MAXPPP
416
Dimanche 1er novembre, des centaines de personnes sont venues déposer des fleurs et des bougies près de l'aéroport Pulkovo de Saint-Pétersbourg. Vladimir Poutine, le président russe, a déclaré : "C'est une terrible tragédie. Dans de tels moments, il est important de sentir (...) le soutien de tout le pays." REUTERS
516
En Egypte, dimanche 1er novembre, des touristes russes se sont recueillis dans une église orthodoxe de Charm el-Cheikh pour rendre hommage aux victimes. L'Egypte est une destination très prisée des touristes russes. AP / SIPA
616
Le drapeau russe, en berne, sur le toit du Kremlin à Moscou, pour la journée de deuil national dimanche 1er novembre. PAVEL GOLOVKIN / AP / SIPA
716
Un homme et ses enfants viennent déposer des fleurs à l'entrée de l'aéroport de Saint-Pétersbourg. Selon la compagnie Metrojet, l'avion était en "excellent état", et l'accident ne peut être associé à une défaillance technique. DMITRY LOVETSKY / AP / SIPA
816
Une femme arrive en pleurs à l'aéroport de Saint-Pétersbourg. Parmi les 224 victimes du crash, 17 enfants ont disparu. DMITRY LOVETSKY / AP / SIPA
916
Les autorités russes attendent le rapatriement des corps des victimes à Saint-Pétersbourg. Une source aéroportuaire égyptienne avait déclaré que l'appareil rapatriait 162 corps.  REUTERS
1016
Des officiers du ministère des Situations d'urgence russe portent des brancards pour préparer le transfert des corps.  REUTERS
1116
Un cortège de véhicules doit emmener les corps à un crématorium de Saint-Pétersbourg pour les identifier. Le processus d'identification débute lundi. Les familles sont reçues une à une. VASILY MAXIMOV / AFP
1216
Près de la cathédrale du Christ Saint-Sauveur à Moscou, des Russes forment le nom de vol de l'avion A321 qui s'est écrasé en Egypte, à l'aide de bougies. SERGEI ILNITSKY / EPA / MAXPPP
1316
Plusieurs milliers de personnes ont rendu hommage aux victimes. Ce drame est la pire catastrophe aérienne que la Russie ait connue. MAXIM SHEMETOV / REUTERS
1416
Une photo de famille des victimes a été posée à côté de peluches et de fleurs, près du parc Dvortsovaïa à Saint-Pétersbourg. DMITRY LOVETSKY / AP / SIPA
1516
A la cathédrale Kazansky de Saint-Pétersbourg, un mémorial a été conçu pour les victimes. Leurs proches ont fourni des échantillons d'ADN dans un centre de crise proche de l'aéroport pour pouvoir les identifier. "C'est un travail long et laborieux qui durera aussi longtemps que nécessaire", a indiqué le vice-gouverneur de Saint-Pétersbourg. VASILY MAXIMOV / AFP
1616
Une femme lance un oiseau en mémoire des victimes, le jour du deuil national dimanche 1er novembre.  DMITRY LOVETSKY / AP / SIPA
Vous êtes à nouveau en ligne