Crash en Égypte : retour sur les revendications et les soupçons

FRANCE 2

La piste de l'attaque terroriste est désormais envisagée. Qui ? Pourquoi ? Comment ? France 2 fait le point.

L'Airbus A321 de la Metrojet qui s'est écrasé samedi 31 octobre dans le Sinaï égyptien aurait été la cible d'un acte terroriste. Cet acte avait été très vite revendiqué  par la branche égyptienne du groupe État islamique en représailles à l'intervention russe dans le conflit syrien.

Une sécurité sommaire

Quelques heures après le crash de l'Airbus A321, l'organisation État islamique dans la péninsule du Sinaï en revendique la responsabilité. Il s'agit de jihadistes égyptiens en lutte contre le pouvoir du Caire. Il y a un an, ils ont fait allégeance à l'État islamique et son chef. Tapis dans le Sinaï, ces combattants lourdement armés mènent régulièrement des attaques contre les forces égyptiennes. Il pourrait y avoir eu des complicités à l'aéroport. La sécurité de l'aéroport de Charm el-Cheikh est désormais remise en question. Les touristes évoquent par ailleurs des contrôles sommaires. Par exemple, la détection d'explosifs ne se faisait que sur les vols à destination de la Grande-Bretagne qui l'avait exigée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne