Crash dans le Sinaï : la bombe était dissimulée dans une canette de soda, annonce le groupe Etat islamique

La carcasse du A321, le 3 novembre 2015 dans le Sinaï. 
La carcasse du A321, le 3 novembre 2015 dans le Sinaï.  (MAXIM GRIGORYEV / RUSSIA'S EMERGENCY MINISTRY / AFP)

L'organisation Etat Islamique a publié dans son magazine de propagande une photo de ce qui est présenté comme étant la bombe artisanale utilisée pour abattre l'avion russe.

Le groupe Etat islamique a affirmé, mercredi 18 novembre, avoir réussi à introduire une bombe à bord de l'avion russe au départ de Charm El-Cheikh, dans le Sinaï égyptien le 31 octobre, causant son explosion, selon le magazine de propagande jihadiste, Dabiq.

La dernière édition de ce magazine de l'EI, publié mercredi, explique que le groupe a agi après avoir découvert une faille dans la sécurité de l'aéroport égyptien, d'où a décollé l'Airbus de la compagnie Metrojet avant de s'écraser dans le désert du Sinaï. Un crash qui a fait 224 victimes.

Une canette et des passeports

L'EI a publié une photo présentée comme étant celle de l'engin explosif. Il aurait été fabriqué à l'aide d'une canette de boisson gazeuse. Le cliché montre également une photo de passeports qui auraient appartenu à des passagers russes de l'Airbus, "obtenus par les moudjahidine", note Europe 1.

Sur cette image, on peut voir ce qui semble être un détonateur et un commutateur. On ignore, en revanche, comment l'engin a été placé à bord de l'avion. 

L'objectif initial du groupe était de cibler un avion d'un pays membre de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis et qui lutte contre l'EI en Irak et en Syrie, selon la même source. Mais la cible a changé après l'intervention, à la fin septembre, de la Russie en Syrie où elle appuie les forces du régime, précise le magazine.

Vous êtes à nouveau en ligne