Crash d'un avion russe en Égypte : les deux boîtes noires retrouvées

FRANCE 2

Le crash a été revendiqué par la branche égyptienne de l'État islamique. Sur place, l'enquête se poursuit. Le périmètre des recherches s'étend sur plus de 15 km.

Plus de 24h après le crash, les débris de l'avion fument encore. Selon les autorités égyptiennes, le mystère reste entier sur les causes de l'accident qui n'a fait aucun survivant parmi les 224 personnes à bord de l'Airbus A321.
Samedi 31 octobre, les deux boîtes noires ont été retrouvées sur les lieux. Elles contiennent les enregistrements des paramètres de vol et les communications à bord. Sur internet, un communiqué diffusé par l'État islamique au Sinaï revendique ce crash.

Plusieurs pistes

Selon les experts, aucun scénario n'est pour le moment privilégié. "Sur les images, on voit une violence inouïe avec une répartition des pièces sur un large territoire ce qui pourrait accréditer le fait que l'avion a subi une désintégration avant de toucher le sol. Ce qui ne peut pas expliquer en tout cas l'origine de cet accident", détaille Gérard Feldzer, consultant transports. Des enquêteurs russes sont arrivés en Égypte pour participer aux recherches. Deux experts français du Bureau d'Enquêtes et d'Analyses (BEA) sont également attendus sur place.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne