Garden of Coffee, café traditionnel d'Ethiopie, à l'assaut de la Chine

La torréfaction artisanale des grains de café
La torréfaction artisanale des grains de café (Antoine BOUREAU / AFP)

L’Ethiopie, l’un des plus importants producteurs de café, vise le plus grand et le plus récent des marchés: la Chine. La toute jeune enseigne Garden of Coffee s’est implantée dans le pays où elle compte ouvrir une centaine de salons.


«J'ai créé Garden of Coffee pour que les gens du monde entier puissent expérimenter la magie des cafés éthiopiens…», affirmait Bethlehem Tilahun Alemeu fin 2016 en lançant sa marque à Addis Abeba. Deux ans plus tard, les grains éthiopiens torréfiés à la main sont sur le marché chinois, où le café a la cote chez les jeunes.
 
Des salons de café
C’est dans la capitale éthiopienne que des cadres chinois découvrent Garden of coffee. «Dès l'ouverture de notre premier salon de café à Addis, nous avons attiré une importante clientèle chinoise», explique la femme d'affaires éthiopienne, au magazine Daily Coffee News.

Elle décide alors de lancer l’enseigne en Chine aux côtés de chaînes mondiales comme Starbucks, McCafé ou Costa Coffee. Plus d’une centaine de salons de cafés de la marque éthiopienne ouvriront d’ici à 2021.

La tradition se démarque
L’enseigne se distingue par la qualité de son café artisanal. Culture, récolte, sélection, torréfaction …Tout est fait à la main, avec une production 100% locale qui profite aux Ethiopiens. «Notre modèle commercial et notre emplacement géographique nous permettent à la fois de proposer un café d’une grande qualité et de payer de véritables primes à ceux qui le fabriquent», peut-on lire sur le site dédié à la marque.

Une politique qui s'aligne sur les recommandations de l'ONU. Dans une étude spéciale sur le café est-africain, l'agence dédiée au commerce et au développement (CNUCED) insiste sur l'importance d'une production de qualité et un meilleur partage des richesses du café en rappelant que l'Ethiopie est «le berceau ancestral de variétés recherchées d'arabica». 
Vous êtes à nouveau en ligne