Egypte : le gouvernement réduit de 20 grammes le poids du pain subventionné

Boulangerie, fabrication du pain subventionné au Caire. Egypte le 22 octobre 20011.
Boulangerie, fabrication du pain subventionné au Caire. Egypte le 22 octobre 20011. (MAHMUD HAMS / AFP)

Selon les autorités égyptiennes, cette mesure permet de tenir compte du coût de la farine et des transports, et d’augmenter le nombre de bénéficiaires de ce "pain baladi" à prix très réduit. 

A défaut de pouvoir augmenter le prix du pain, l'Égypte réduira de 20 grammes le poids de sa miche de pain subventionnée, appelé pain "baladi". Cela devrait permettre aux boulangers de fabriquer plus de pains à prix réduit à partir du sac de farine standard de 100 kg.

L'Égypte, premier importateur mondial de blé, offre du pain subventionné à plus de 60 millions d’égyptiens (pour 100 millions d’habitants) dans le cadre d'un vaste programme d’aide alimentaire.
Une question très sensible en Égypte, où la décision d'augmenter le prix du pain avait provoqué des émeutes dans tout le pays en 1977.

90gr au lieu de 110gr

Le nouveau poids de la miche de pain sera de 90 grammes et chaque sac de farine donnera 1 450 pains à compter du 19 août 2020. Selon un boulanger du Caire, "le changement de pain serait perceptible pour les consommateurs".
Les autorités égyptiennes ont tenté de justifier tant bien que mal ce changement "Nous avons convenu avec les représentants des boulangers du pays de recalculer le coût de chaque sac de farine (...) pour tenir compte des augmentations des prix de l'essence et du diesel (...) et ajouter un coût d'assurance pour les travailleurs de la boulangerie à la charge du ministère", a déclaré à Reuters Ahmed Kamal, le porte-parole du ministère de l'approvisionnement.

Le coût révisé du sac de farine standard du ministère sera désormais de 265 livres égyptiennes (14 euros) contre 213 livres égyptiennes (11,20 euros).
Pour les égyptiens, le prix du pain subventionné restera le même, il coûterait 0,05 livre égyptienne (0,0026 €) et chaque individu se verra attribuer 5 pains dans le cadre du programme de subventions, a ajouté Kamal.

Le ministère renforcera la surveillance de toutes les boulangeries pour s'assurer que la qualité et les poids nécessaires à la production de pain subventionné sont bien suivis. Des sanctions et amendes sont prévues contre les contrevenantsAhmed Kamal Ministère égyptien de l'approvisionnementAFP / REUTERS

l'Egypte importe 11 millions de tonnes de blés chaque année

Tous les ans, pas moins de 10 millions de tonnes de blé sont consacrées à la fabrication du pain "Baladi ". Le pays importe plus de la moitié de ses besoins en blé et en céréales, soit un recours aux importations pour un volume d’environ 11 à 12 millions de tonnes chaque année. 55 à 65% des volumes importés sont achetés par l’autorité publique en charge des céréales, le reste l’est par des opérateurs privés.

L’Égypte figure parmi les premiers importateurs mondiaux de céréales, blé, mais aussi maïs. Ses besoins domestiques s’expliquent notamment par sa démographie galopante, avec 2,5 millions de naissances par an.

Vous êtes à nouveau en ligne