C'est "L'heure de l'Afrique" pour l'intellectuel Khaled Igué

franceinfo

Le Béninois Khaled Igué, ingénieur, banquier d'affaires, penseur et auteur du livre "L'heure de l'Afrique", est l'invité du 23h de franceinfo mercredi 22 janvier.

"L'Afrique a connu une progression assez importante depuis les indépendances sur le plan démographique d'abord. Sur les dix pays qui ont les plus fortes croissances économiques du monde, sept sont africains. La jeunesse crée elle-même ses emplois. Je pense que l'Afrique est dans un temps où son développement va devenir effectif", estime le Béninois Khaled Igué, président et fondateur du think thank Club 2030 Afrique.

"Ma génération est éduquée en masse. Ce qui nous manque, ce sont des techniciens, des artisans. Avec ces métiers manuels, nous pouvons créer beaucoup plus d'emplois", assure cet ingénieur et banquier d'affaires de 37 ans. Khaled Igué appelle à "rendre le secteur de l'agriculture beaucoup plus attractif, former les jeunes pour que ça ne reste pas une agriculture de subsistance, que les femmes aient le droit d'hériter des terres".

"Donner de l'espoir et montrer l'exemple"

"Il y a des gouvernements qui sont de bons élèves, comme le Rwanda ou le Maroc. Il y a des pays qui font de belles choses sur le plan de la démocratie ou de la gouvernance économique", souligne l'auteur du livre L'heure de l'Afrique.

"Il faut donner de l'espoir aux jeunes qui veulent immigrer. Il faut montrer des modèles qui marchent. Les diasporas africaines ont un rôle à jouer. J'ai fait le choix depuis dix ans de ne travailler que pour l'Afrique. J'ai travaillé au Maroc, au Niger où Areva a formé plus de 3 000 ingénieurs, et je lève des fonds pour l'Afrique", conclut Khaled Igué.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne