Echauffourées entre journalistes et islamistes devant la télé nationale tunisienne

EVN TV Tunisienne

La police a tenté de s'interposer entre les journalistes et techniciens de la télévision nationale et des proches du parti islamiste au pouvoir, Ennahda, lundi à Tunis.

La police a tenté de s'interposer entre les professionnels de la télévision nationale tunisienne et des proches du parti islamiste au pouvoir, Ennahda, lundi 23 avril à Tunis, lors de vives altercations devant le siège de la télévision publique.

Depuis le 2 mars, quelques dizaines de personnes, la plupart proches d'Ennahda, se relayent pour camper devant le siège de la chaîne, dont ils demandent l'"épuration". Son directeur, Sadok Baouabbene, a pourtant été choisi par le gouvernement de l'islamiste Hamadi Jebali. Les journalistes sont accusés par le pouvoir islamiste de dénigrer l'action gouvernementale, voire de comploter pour renverser l'exécutif. A l'inverse, les médias soupçonnent Ennahda de vouloir mettre l'information en coupe réglée.

Vous êtes à nouveau en ligne