Deux humanitaires français enlevés au Soudan

(Radio France © France Info)

Les deux travailleurs humanitaires de l'ONG Aide médicale internationale (Ami) enlevés ce week-end au Darfour sont de nationalité française et canadienne, a indiqué un haut responsable soudanais.

Les deux membres de l'équipe expatriée de l'ONG française ont été enlevés dans la nuit de samedi à dimanche au Darfour-Sud, par des "hommes armés non identifiés" , a annoncé plus tôt dimanche Aide médicale internationale. Mais l'ONG n'avait pas révélé les identités et la nationalité de ces deux expatriés.

Le Centre soudanais des médias, un organe de presse proche des services de renseignement, a rapporté dimanche soir qu'une rançon avait été demandée par les ravisseurs, une information non confirmée par M. Yussif. "Le gouvernement soudanais fait de son mieux afin de les libérer", a-t-il assuré.

Au Darfour depuis fin 2004, Aide médicale internationale est implantée à Khor Abeche et Ed el-Fursan, la coordination étant assurée depuis une base à Nyala. Deux employés soudanais d'Ami avaient été tués à la mi-février dans une attaque par des hommes à cheval et à chameau près de Khor Abeche. Un humanitaire soudanais travaillant pour une ONG canadienne a aussi été tué en mars au Darfour-ouest.

L'enlèvement des deux humanitaires survient trois semaines après celui de cinq employés - dont un Français, un Italien et une Canadienne - de la section belge de Médecins sans frontières (MSF-Belgique) au Darfour-Nord.

Caroline Caldier, avec agences

Vous êtes à nouveau en ligne