Des éléphants empoisonnés au cyanure au Zimbabwe

Photo non datée d\'un groupe d\'éléphants dans le parc national de Hwange au Zimbabawe. 
Photo non datée d'un groupe d'éléphants dans le parc national de Hwange au Zimbabawe.  (SUE FLOOD / GETTY IMAGES)

Les braconniers ont ensuite mutilé les animaux pour en récupérer l'ivoire. 

Les autorités du parc et les associations de protection de la nature évoquent "un carnage". Plus de 80 éléphants ont été empoisonnés au cyanure en quelques mois dans le plus grand parc national du Zimbabwe, ont annoncé les autorités, mardi 24 septembre. Les braconniers ont ensuite récupéré les défenses en ivoire de cette espèce protégée. Les spécimens ont été découverts mutilés. 

"Quand nous avons quitté le parc national Hwange, nous avions dénombré au total 81 éléphants empoisonnés au cyanure", a déclaré Jerry Gotora, un responsable de l'office des parcs nationaux. "Le poison a été placé à des endroits où les éléphants paissent, et non dans l'eau comme cela a été dit", a-t-il précisé. Neuf suspects ont été arrêtés. 

Surtout, ce massacre pourrait avoir des conséquences néfastes pour les autres espèces du parc. Selon le président d'une société de conservation des animaux du Zimbabwe, interrogé par le site AllAfrica (en anglais), "tous les carnivores du parc, comme les lions, les léopards, les oiseaux, vont eux aussi mourir après avoir mangé la chair des éléphants".

Vous êtes à nouveau en ligne