LA PHOTO. Dakar : le musée des Civilisations noires inauguré en plein débat sur la restitution du patrimoine africain

Le Sénégal inaugure le 6 décembre 2018 un musée consacré aux "civilisations noires", un projet concrétisé un demi-siècle après son lancement par Léopold Sedar Senghor. Alors que progresse en France et en Europe l'idée d'une restitution à l'Afrique de son patrimoine culturel.

Le musée des Civilisations noires (MCN) fait face au Grand Théâtre, aux portes du quartier administratif et des affaires de Dakar. Les travaux avaient débuté en 2011, sous la présidence d'Abdoulaye Wade. Le MCN devait être inauguré par son successeur, Macky Sall. Sa construction et son aménagement ont été financés par la Chine pour plus de 30 millions d'euros. Pékin a également payé pour son équipement entre 3 et 4,5 millions d'euros. L'architecture est inspirée des cases rondes africaines.

D'une surface de 14.000 m², le nouvel établissement pourra accueillir 18 000 pièces, allant de vestiges des premiers hominidés, apparus en Afrique il y a plusieurs millions d'années, aux créations artistiques actuelles, selon son directeur Hamady Bocoum, par ailleurs universitaire et archéologue. "Il y aura une facette de chaque partie de l'Afrique", a-t-il souligné, en assurant que le musée pourra accueillir des œuvres d'autres pays du continent moins bien dotés.

Hasard de l'actualité, l'inauguration du MCN intervient alors qu'un rapport remis le 23 novembre 2018 au président français Emmanuel Macron, rédigé par deux universitaires, la Française Bénédicte Savoy et le Sénégalais Felwine Sarr, préconise de faciliter les restitutions d'œuvres aux anciennes colonies.

Capacité de conservation 

Le MCN "revendique le statut de musée moderne""l'on peut maîtriser la température et l'humidité dans chacune des salles", a précisé Hamady Bocoum. En clair, il s'agit d'un établissement tout à fait capable d'abriter des objets anciens.

L'idée d'un musée des civilisations noires avait été lancée par le poète Senghor, premier président sénégalais (1960-1980), lors du premier Festival mondial des arts nègres en 1966 à Dakar.

11
Des jardiniers travaillent devant le musée des Civilisations noires (MCN) à Dakar le 27 novembre 2018. SEYLLOU / AFP
Vous êtes à nouveau en ligne