Connaissez-vous le "Skopatumana", ce refrain venu du Ghana?

Une photo du clip de la chanson \"Daavi Neba\" interprétée par les artistes ghanéens, Patapaa et Kawoula Biov.
Une photo du clip de la chanson "Daavi Neba" interprétée par les artistes ghanéens, Patapaa et Kawoula Biov. (Capture d'écran)

Si vous avez vu cette expression sur les réseaux sociaux et ne savez pas ce qu'elle veut dire, pas d’inquiétude, son inventeur non plus.

Le rappeur ghanéen Patapaa est un génie de la com'. Après One Corner, son premier grand succès de 2017 qui a rendu fou le Ghana, il fait le buzz sur les réseaux sociaux en lançant le #SkopatumanaChallenge. Le défi consiste à reprendre le couplet de la chanson Daavi Neba dont personne ne comprend les paroles. Depuis sa sortie en avril 2019, le clip a été vu plus de 650 000 fois.

Till patu pataa, Skoska to mana, Till da pop dada, Sko pa to mana, Filo di si dadaa, Kati don panpana Ma don go don, Ma ga da zen zen, Na dan bam badan...Le Skopatumana

Un charabia viral 

Dans la chanson interprétée en duo avec un autre artiste ghanéen Kawoula Biov, Patapaa rappe des mots créés de toutes pièces. Lors d’un concert, le chanteur a lui-même du mal à se souvenir de ses paroles et de son Skopatumana. Qu’importe, le rythme est là et la sauce prend très bien. Les Ghanéens sont les premiers à poster des petites vidéos de la reprise du couplet… Et dans ce monde sans frontières, le refrain fait écho dans d’autres pays.

Le couplet Skopatumana est à 1'43''

Un #Skopatumana à la carte

En plus du "challenge" en chanson, l’expression en hashtag ou mot-dièse #Skopatumana ou #ScoPaTumanaa est très tendance sur Twitter. Et là aussi, les interprétations sont multiples. Il y a ceux qui l’utilisent pour interpeller, d’autres pour s’indigner et ceux qui s’en servent pour s’amuser tout simplement. Mais personne, absolument personne, ne sait ce que ça veut vraiment dire.

En tout cas, rendons à Patapaa ce qui est à Patapaa. L'artiste qui se définit comme Hit Maker mérite bien son surnom. Reste à savoir s’il s’est inspiré de l’une des 250 langues ou dialectes du Ghana, où la langue officielle est l’anglais. Si vous aussi, vous voulez vous essayer au Skopatumana cet été, vous avez les paroles...

Vous êtes à nouveau en ligne