"Colors of Africa" expose le regard d’une nouvelle génération de photographes

Ces artistes présentés à Paris écrivent une nouvelle page de la photographie contemporaine.

Inspirés des travaux de Malick Sidibé, Seydoux Keita ou encore Meïssa Gaye, pionniers de la photographie africaine, Hassan Hajjaj, Thandiwe Muriu, Nyaba Ouedraogo, Derrick Boateng et Ebuka Michael représentent une nouvelle génération de photographes portraitistes. Avec leurs images aux couleurs vives, ces artistes veulent transmettre joie de vivre, espoir et philosophie positive. Un nouveau regard sur le continent africain. L'exposition de leurs œuvres intitulée Colors of Africa est visible à la 193 Gallery à Paris jusqu’au 10 janvier 2021.

"En posant à travers leurs mises en perspective les défis d'aujourd'hui liés à la jeunesse, au quotidien et à l'histoire de leurs contemporains, ils racontent l'élan, la vitalité des mondes propres à un continent pétri de dynamisme où l'art est en résistance", déclare la journaliste et commissaire d’exposition, Fouzia Marouf.

15
Hassan Hajjaj est né au Maroc en 1961, mais il vit à Londres depuis 1973. Cette double culture lui a permis de développer une œuvre originale qui célèbre l’art visuel populaire. Dans ses portraits colorés, il n’hésite pas à faire côtoyer logos, objets du quotidien, tissus africains, vêtements traditionnels ou contemporains. Grâce à ce métissage d’influences ethniques et occidentales, il questionne avec humour la société de consommation, la tradition et l’identité. HASSAN HAJJAJ
25
Thandiwe Muriu a grandi au Kenya dans une famille marquée par l'art. Dès l’âge de 14 ans, elle se passionne pour la photographie. Sa série intitulée "CAMO" marque une étape déterminante dans sa démarche artistique. A la frontière de l’art et de la mode, elle magnifie la féminité et sublime la peau noire dans des décors graphiques de tissus africains. Aujourd’hui, elle souhaite devenir un fer de lance pour la nouvelle génération de femmes engagées et combatives. THANDIWE MURIU
35
Nyaba Ouedraogo est né en 1978 au Burkina Faso. Son travail entre photo et peinture se veut une interrogation sur l’humain. A travers sa série de portraits "le visible-l'invisible", il offre une nouvelle interprétation du masque dans l'inconscient collectif où les hommes et les femmes sont aux prises avec les forces naturelles, le feu, la terre, la forêt tropicale. Une œuvre énigmatique, ouverte aux croyances mystiques et à la mythologie. NYABA OUEDRAOGO
45
Le photographe ghanéen Derrick Ofosu Boateng incarne la jeunesse du continent. Ses images aux couleurs vives réalisées avec un smartphone montrent à travers des scènes du quotidien, des personnages résolument chargés d'énergie positive. "A mes yeux, il est important que mes travaux représentent une Afrique sous un prisme positif, cela participe à changer fortement la perception du continent. De nombreuses personnes m'écrivent sur les réseaux sociaux pour me dire que mes photographies ont changé leur vision, ça me rend très heureux", déclare l’artiste. DERRICK OFOSU BOATENG
55
Né au Nigeria en 2000, Ebuka Michael représente le renouveau photographique et la vitalité de la jeune génération. Lagos et le fleuve d'Ogun sont des sources d’inspiration pour son travail où poésie, imaginaire et scènes de la vie ordinaire se côtoient. Comme Derrick Ofosu Boateng, son homologue du Ghana, il travaille avec un smartphone. "Cet outil me permet de raconter les histoires qui me marquent", raconte-t-il.    EBUKA MICHAEL
Vous êtes à nouveau en ligne