Culture africaine

La culture touarègue à l\'honneur au Festival des Nomades.

Maroc: les rockeurs du Sahara surfent sur la vague de la world music

Au nombre des festivités, on compte un grand défilé de personnages masqués. Il faut dire que «Popo» signifie «masque» en langue abourée. Même si les couvre-visages présentés ici n’ont qu’un lointain rapport avec la tradition africaine. De fait, «le Popo qui avait un caractère traditionnel (a pris) très vite une forme moderne», explique le site 100pour100culture. La manifestation est une institution dans la région, qui attire des dizaines de milliers de personnes. Même si elle a un aspect commercial, elle est l’occasion de célébrer «la richesse culturelle du peuple abouré». Un peuple qui a su s’opposer à la colonisation française, avec un personnage toujours célébré dans le pays, Kadjo Amangoua, apparemment mort exilé à Ndjolé, dans le nord-ouest du Gabon, où il avait été exilé par les Français. 

LA PHOTO. Côte d'Ivoire: au Popo Carnaval de Bonoua

Maputo Diary, journal photographique d’une Danoise au Mozambique

Iman en Nefertiti dans le clip de Michael Jackson, « Remember the time ». YouTube

Icône pharaonique, Néfertiti soulève passions et polémiques

Une scène de la pièce satirique qui raconte les derniers jours du règne de l\'ancien président Robert Mugabe.  

Zimbabwe: le théâtre peut rire de Mugabe

Affiche du Festival de Cannes 2018. 

Cinéma: le Maroc présent à Cannes avec «Sofia» de Meyem Benm’Barek

«Alphabet» berbère 

Le «Chleuh»: derrière l'Allemand, un Berbère du Maroc

Table de fête sur laquelle trônent terri, farine avec 5 œufs et 5 cosses de fèves fraîches, miel, fruits confits, leben (petit-lait fermenté), levain...

La mimouna, fête juive typiquement marocaine, adoptée en Israël

Des tombes juives lors de leur inauguration après restauration, le 2 mai 2013, dans le cimetière de Praia, la capitale du Cap-Vert.

Cap-Vert : le roi Mohamed VI contribue à la réhabilitation des cimetières juifs

Maroc : le chef de la diplomatie de Mohamed VI défend l’identité de Jérusalem

Claire Diao, «Awotele» et Sudu Connexion au service des «cinémas d'Afrique»

Algérie : la statue qui dérange les islamistes restera sur la place publique

«100% Bled»: une BD provocatrice de Salim Zerrouki sur «nous, les Arabes»

Afrique du Sud: Kwezi, super-héros de BD, entre hip hop et tradition

LA PHOTO. La prostituée et l'islamiste sur une scène de théâtre à Tunis

Nigeria: le français, principale langue étrangère apprise à l'école

LA PHOTO: une grande sculpture pour immortaliser les derniers rhinocéros blancs

LA PHOTO. Libye: le costume traditionnel fait la fête dans les rues de Tripoli

Les fans africains de Beyoncé en colère contre leur idole

La Côte d'Ivoire a perdu, en dix ans, la moitié de ses librairies

Maroc: «Razzia», radioscopie d'une prison à ciel ouvert

«Peintures des lointains», peintures de l’Afrique coloniale

«Peintures des lointains» au quai Branly: la colonisation vue par les artistes

LA PHOTO. Kenya: l'art des machettes des «Kibera Messengers»

#8mars2018. Egypte: un trio musical féministe pour faire bouger les lignes

#8mars2018. Ethiopie: le groupe Yegna veut «multiplier le pouvoir des filles»

La France ouvre la voie à la restitution du patrimoine culturel africain.

Josza Anjembe: «J’ai découvert la fiction comme si je découvrais une planète»

Vente record pour un portrait de Tutu, qui serait encore en vie au Nigeria

Universités africaines: de l’influence des fondations américaines

110111213141516171819

Vous êtes à nouveau en ligne