VIDEO. "Papa Lulu" est depuis trente ans aux côtés de ses "frères en chaise roulante" avec Handicap sans frontières

Lucien Castagnède, fondateur de l’association Handicap sans frontières, vit depuis un demi-siècle en fauteuil roulant. A 70 ans, il part encore ce jour-là pour un village reculé de Côte d’Ivoire. C'est l'inauguration d'un nouveau pensionnat pour enfants handicapés… Extrait du magazine "13h15 le samedi" du 9 février 2019.

Lucien Castagnède, 70 ans, vit en chaise roulante depuis un terrible accident de voiture, au Pays basque où il est né, qui l'a rendu paraplégique à l'âge de vingt ans. En fondant l’association Handicap sans frontières (HSF) en 1989, il a fait de sa situation une force en mettant sa soif de vivre au service des autres.

Rénovation d'écoles, forages pour donner accès à une eau potable, projets de développement… l’ONG est particulièrement active en Côte d’Ivoire. Lucien roule ce jour-là sur une piste en latérite pour rejoindre le village de Yenale, au nord-ouest du pays : c'est l'inauguration du pensionnat pour enfants handicapés.

"On a dit qu’on ferait ce pensionnat. Et aujourd’hui, c’est fait !"

Le village reçoit son bienfaiteur aux sons des tam-tams et des chants traditionnels. "Papa Lulu" va tout de suite à la rencontre des petits écoliers qui scandent en chœur son surnom. Il est ensuite présenté aux enfants handicapés, les futurs petits pensionnaires qui rejoindront la communauté scolaire déjà établie. La plupart des fauteuils roulants ont été donnés par l'association.

Lucien et HSF interviennent depuis trois ans dans ce village en plein brousse, sans eau courante, ni électricité. Un puits y a été creusé et l'école remise en état. Le chef souhaite la bienvenue : "C’est votre village." Celui qui s’occupe depuis trente ans de ses "frères en chaise roulante" lui répond : "On a dit qu’on ferait ce pensionnat. Et aujourd’hui, c’est fait !"

Extrait du magazine "13h15 le samedi" (replay) diffusé le 9 février 2019 sur France 2.

Vous êtes à nouveau en ligne