Côte d'Ivoire : la Galerie Cécile Fakhoury présente les artistes Kassou Seydou et Elladj Lincy Deloumeaux

Ces deux expositions se déroulent dans deux lieux culturels d’Abidjan.

La Galerie Cécile Fakhoury présente deux expositions jusqu'au 6 mars 2021 à Abidjan, en Côte d’Ivoire. La première, intitulée "Comme la jungle, la mer", réunit une quinzaine d’œuvres inédites de l’artiste sénégalais Kassou Seydou à la galerie. La seconde, "Un est multiple", se tient au Project Space, un lieu ouvert en mars 2020. Dédié à la jeune création et aux projets spéciaux, il offre aux regards peintures et dessins de l’artiste antillais Elladj Lincy Deloumeaux.

14
Kassou Seydou est né en 1971 au Sénégal. "Partant du constat que tout est écriture et que l'écriture est une ligne déformée, l'artiste la conceptualise par la reproduction de formes circulaires constantes. Son travail, poétique et proche de la narration, dévoile une vision d'un monde altéré et complexifié. Chaque toile est un récit mystérieux. Chaque peinture est une allégorie où cohabitent des séries de symboles empruntés à diverses cultures, temporalités et géographies. Mis ensemble, ils se complètent et constituent les éléments structurels de la grammaire de l'artiste", explique la galerie.        KASSOU SEYDOU
24
Avec l’exposition "Comme la jungle, la mer", Kassou Seydou nous entraîne dans une odyssée plastique et poétique autour du voyage. Le 26 septembre 2002, le navire le Joola - qui fait la liaison entre le port de Zinguinchor en Casamance au Sénégal, terre d’origine de l’artiste, et celui de Dakar - fait naufrage. Du drame humain, qui marque encore aujourd’hui les consciences de plusieurs générations de Sénégalais, une question demeure : qu’est ce qui nous pousse encore et toujours au voyage ? Du voyage choisi allègrement au voyage que l’on s’impose ou qui nous est imposé, Kassou Seydou met en scène dans des fresques imposantes les méandres de traversées tant spirituelles que physiques. Toujours sensible aux sujets de société qui touchent son pays et l’ensemble du monde, il nous invite à remettre en question notre prisme de perceptions et à embrasser, dans un geste généreux et humain, les rapports complexes entre construction de l’identité et altérité.    KASSOU SEYDOU
34
Elladj Lincy Deloumeaux est né en 1995 en Guadeloupe. Avec "Un est multiple", la première exposition personnelle d’Elladj Lincy Deloumeaux, l’artiste nous invite à partager des moments vécus ou racontés, nous présente les membres de sa famille, nous fait pénétrer dans son univers fait de souvenirs d’enfance, d’adolescence et d’histoires familiales, à la frontière du réel et du rêvé. Ici, tous les personnages peints composent le témoignage de son histoire personnelle, sur fond d’une histoire plus vaste, celle des Antilles et plus particulièrement de la Guadeloupe, terre d’origine du peintre.       ELLADJ LINCY DELOUMEAUX
44
Le titre de l’exposition fait aussi référence à la créolisation d’Edouard Glissant (écrivain antillais, 1928-2011), explique Elladj Lincy Deloumeaux dans un entretien à Artistik Rezo et aussi "à ce monde pluriel, où dialoguent mes imprégnations, mes inspirations, mes écritures picturales et graphiques, mes racines géographiques ou mentales qui se mettent en contact au sein de mon travail". Il ajoute : "Je m’intéresse beaucoup aux spiritualités afro-caribéennes en m’attachant aux images matrimoniales, symboliques, mythologiques ou encore iconographiques."    ELLADJ LINCY DELOUMEAUX, COURTESY GALERIE CECILE FAKHOURY
Vous êtes à nouveau en ligne