Côte d'Ivoire : avec l’exposition "Brassage", Ange-Arthur Koua invente de nouvelles traditions

"Brassage" est le premier solo show de l’artiste ivoirien à Abidjan, la capitale.

Les toiles d’Ange-Arthur Koua sont visibles jusqu’au 18 juin 2022 à la LouiSimone Guirandou Gallery à Abidjan.

"L’exposition se fonde sur le fait anthropologique que toute civilisation est le fruit de multiples apports dans un temps long, de décantation, de sédimentation, pour former une forme de socle culturel avec ses connaissances, techniques et pratiques transmises aux descendances", précise la galerie.

14
24
Certaines de ses toiles mélangent peinture et morceaux de textile récupérés chargés de l’histoire de ceux qui les ont portés. L’artiste peint, salit, brûle, colle et coud, pour obtenir les pièces chargées de narrations singulières. A travers son œuvre qui traduit un "chaos monde", il vise "à remembrer une société disloquée et en perte de sens".        GAËL GELLE, COURTESY LOUISIMONE GUIRANDOU GALLERY
34
  "Ange-Arthur s’élève contre la trop fréquente inaptitude intellectuelle à sortir des représentations hiérarchiques des peuples et la conviction d’une échelle des valeurs dépendante d’une perception occidentale, qui forme un déséquilibre coupable devant l’Histoire. Inversement, les multiples affirmations afrocentristes s’acagnardent dans leurs certitudes identitaires et l’artiste s’amuse, tel un sphynx incompris, de cette mode de prêt-à-penser : il affirme qu’aucune tradition ne se suffit, que les échanges entre les peuples sont à la base du processus civilisationnel et rejette les piliers illusoires de la civilisation et toute polarité manichéenne", déclare le commissaire Amédé Régis Mulin.        GAËL GELLE, COURTESY LOUISIMONE GUIRANDOU GALLERY
44
"Je veux être libre de toucher et de tout utiliser comme je l’entends, pourvu que mon moi intérieur soit satisfait", conclut Ange-Arthur Koua.      GAËL GELLE, COURTESY LOUISIMONE GUIRANDOU GALLERY
Vous êtes à nouveau en ligne