Côte d'Ivoire : échec des négociations, les pro-Ouattara lancent l'assaut final

(Radio France © France Info)

Reclus dans son bunker, dans les sous-sols de sa résidence présidentielle dans le quartier de Cocody, à Abidjan, le président sortant refuse de se rendre et d'admettre sa défaite à la présidentielle. Selon Paris, les discussions sur les conditions de sa reddition ont échoué ce matin.

D'intenses combats ont lieu depuis ce matin autour de la résidence du président sortant et contre le palais présidentiel. Les forces d'Alassane Ouattara annoncent avoir lancé l'assaut final contre Laurent Gbagbo et seraient même dans la résidence du président sortant pour le capturer.

Le camp Gbagbo dénonce une " tentative d'assassinat " du président.

"Le président Ouattara a estimé que les négociations engagées pour obtenir la reddition de Gbagbo traînaient en longueur et que Gbagbo ne cherchait qu'à gagner du temps. Il a donc décidé d'intervenir militairement pour essayer de régler le problème, c'est-à-dire de capturer Gbagbo en vie", précise une source gouvernementale française à l'AFP.

Les forces du président reconnu par la communauté internationale ont donc décidé d'aller déloger manu militari Laurent Gbagbo, qui refuse toujours de reconnaître par écrit la victoire d'Alassane Ouattara.

"La France sera tenue pour responsable de la mort du président
Gbagbo, de sa femme (Simone), des membres de la famille et de tous
ceux qui sont dans la résidence, qui est bombardée par l'armée
française", a affirmé ce matin Toussaint Alain, conseiller de Laurent Gbagbo, fidèle au discours du camp du président sortant, qui accuse la France de "coup d'Etat".

Face aux accusations du camp du président sortant, Paris précise que les soldats français de l'opération Licorne ne sont pas impliqués dans cette opération.

"Il n'y a aucune opération en cours par les forces françaises contre qui ce que soit du clan Gbagbo et a priori pas par l'ONUCI" a déclaré le colonel
Thierry Burkhard, le porte-parole de l'état-major français.

Vous êtes à nouveau en ligne