Les deux journalistes français arrêtés aux Comores samedi ont été libérés

Une rue de Moroni (Comores), le 28 mars 2019.
Une rue de Moroni (Comores), le 28 mars 2019. (YOUSSOUF IBRAHIM / AFP)

Les deux hommes étaient en reportage au moment de leur arrestation.

Les deux journalistes français dont l'arrestation samedi aux Comores a été dénoncée par Reporters sans frontières (RSF) ont été relâchés dimanche 21 avril, a annoncé l'un d'eux sur Twitter. "Nous sommes libres depuis quelques minutes", a tweeté le photoreporter Louis Witter dans la matinée.

Son collègue Cyril Castelliti et lui ont été arrêtés dans l'archipel samedi midi, selon Reporters sans frontières, qui avait demandé "la libération immédiate" des deux journalistes. Ils "n'y font que leur travail. Cette multiplication des intimidations contre la presse doit prendre fin! #ProtectJournalists", avait exprimé l'ONG dans un tweet samedi.

Les deux jeunes hommes étaient en reportage sur cet archipel de l'océan Indien au moment de leur arrestation. Selon l'agence de Louis Witter, les deux collègues étaient retenus au ministère de l’Intérieur des Comores, à Moroni.

Vous êtes à nouveau en ligne