VIDEO. Le Premier ministre centrafricain demande "une intervention immédiate" de la France

EVN

En visite à Paris, Nicolas Tiangaye a souhaité un renforcement des effectifs de la mission de soutien au pays, pour qu'ils atteignent 10 000 hommes.

Alors que les événements s’accélèrent à Bangui, la capitale de la République centrafricaine, le Premier ministre centrafricain, en visite à Paris, a demandé, jeudi 5 décembre, "une intervention immédiate". "Il est urgent que la Misca [Mission internationale de soutien à la Centrafrique], appuyée par les forces françaises, puisse intervenir sans délai. Sans délai, ça veut dire immédiatement après la résolution du Conseil de sécurité" des Nations unies, a affirmé Nicolas Tiangaye. Résolution adoptée en fin d'après-midi. 

Concernant l'intervention, le Premier ministre a ajouté : "Avec les éléments de la Misca, c'est suffisant pour sécuriser Bangui. Mais lorsqu'on va chercher à sécuriser l'ensemble du territoire, il faudrait que cet effectif soit revu à la hausse. 10 000 hommes, cela me semble raisonnable." Nicolas Tiangaye a également évoqué plusieurs blessés "terrés dans les hôpitaux", de morts, et de gens qui "fuient pour rentrer dans la brousse". 

Vous êtes à nouveau en ligne