VIDEO. Hollande à Bangui : "Eviter la tentation d'une partition" en Centrafrique

Francetv info

En visite dans la capitale centrafricaine, le chef de l'Etat a salué l'action des soldats français déployés sur place.

Le président François Hollande, en visite à Bangui, a assuré, vendredi 28 février, aux soldats français de l'opération Sangaris en Centrafrique, qu'un des objectifs de l'intervention était d'"éviter à tout prix la partition du pays". Les objectifs de l'intervention de la France dans son ancienne colonie livrée à des violences interreligieuses sont de "rétablir l'autorité de l'Etat, renouer le dialogue et éviter à tout prix la partition du pays", a déclaré le chef de l'Etat français dans une allocution devant les militaires.

Le président français a salué leur action en déclarant que "d'ores et déjà, des milliers de vies ont été sauvées grâce à [eux]". Evoquant les exactions commises lors de la crise qui secoue la Centrafrique, il a souhaité qu'"aucun crime ne soit impuni", annonçant qu'une "commission d'enquête internationale des Nations unies sera bientôt mise en place".

Vous êtes à nouveau en ligne