VIDEO. Centrafrique : dans les rues de Bangui, la haine entre chrétiens et musulmans est tenace

Martine Laroche-Joubert / Nicolas Auer / Ludovic Lavieille / France 2

Les musulmans, cloîtrés dans leurs quartiers, craignent les milices chrétiennes malgré le déploiement des troupes françaises et africaines.

La plupart des musulmans de Bangui ont quitté la capitale centrafricaine. Ils ne sont que 1 500 à être restés dans la ville, dans un quartier où ils vivent cloîtrés, par crainte d'être tués par les milices chrétiennes qui s'en prennent à eux. Entre les deux communautés, chrétienne et musulmane, l'armée française et la force africaine tente de faire revenir le calme et d'intercepter les armes qui circulent. Mais la tâche s'annonce longue et difficile, comme l'explique un militaire français à une équipe de France 2 sur place.

Cette situation très tendue persiste depuis le début de l'intervention française en Centrafrique, en décembre 2013. Une opération Sangaris dont le Parlement français doit voter la prolongation, mardi 25 février, provoquant quelques interrogations au sein de l'opposition, notamment sur la durée, sur les moyens et sur les chances de réussite d'une mission qui semble aujourd'hui se compliquer.

Vous êtes à nouveau en ligne