VIDEO. Centrafrique : violents combats à l'arme lourde entre soldats français et assaillants

ECPAD / FRANCETV INFO

Les combats ont éclaté lundi à environ 450 km au nord-ouest de Bangui, la capitale.

Les soldats de la force française Sangaris en Centrafrique ont affronté une colonne d'individus lourdement armés dans des combats violents, lundi 5 mai, à environ 450 km au nord-ouest de Bangui. Plusieurs combattants ont été tués parmi les rebelles équipés de motos et de pick-up. "Des éléments de Sangaris ont été attaqués par un groupe armé important, d'une quarantaine d'individus, engagés dans un raid sur une route provenant du nord de la République centrafricaine et allant en direction du village de Boguila", a précisé le colonel Gilles Jaron, porte-parole de l'Etat-major.

Mortiers, missiles anti-chars et appui aérien

Les images filmées par l'armée française montrent des tirs nourris de mortiers, de missiles anti-chars mais également l'appui aérien d'avions de chasse venus de N'Djamena, la capitale du Tchad voisin. Les combats se sont interrompus à la tombée de la nuit, avec une partie de la colonne d'assaillants détruite, d'autres attaquants s'étant "exfiltrés".

Plus d'un an après le début de la crise en Centrafrique, les violences restent quotidiennes dans le pays malgré la présence de près de 6 000 soldats de la force africaine Misca déployés aux côtés des 2 000 soldats français de l'opération Sangaris. La force européenne Eufor-RCA doit quant à elle progressivement monter en puissance pour atteindre 800 hommes en juin.

Vous êtes à nouveau en ligne