VIDEO. Centrafrique : 1 300 musulmans fuient Bangui sous escorte

REUTERS

Ces déplacés ont quitté la capitale, où ils étaient piégés depuis plusieurs mois.

Quelque 1 300 musulmans qui se terraient en périphérie de Bangui, la capitale de la Centrafrique, sont partis dans un imposant convoi, dimanche 27 avril. Ils ont été escortés par la force africaine Misca à destination du nord du pays. Ce départ, attendu depuis des semaines, s'est fait sans heurts. Les déplacés, juchés sur des remorques depuis de longues heures, ont levé les bras en signe de victoire, quand les véhicules ont pris de la vitesse. 

Les déplacés régulièrement victimes d'attaques 

Une allégresse générale à la mesure du soulagement pour les deux communautés, après cinq mois de tensions au PK-12, une sorte d'étroit corridor en proche périphérie de Bangui. Les déplacés musulmans avaient déjà fui leurs domiciles pour occuper le site, où il se sont retrouvés piégés. Ils étaient depuis lors régulièrement victimes d'attaques d'anti-balaka, des milices majoritairement chrétiennes. Au PK-12, depuis décembre, 18 personnes sont mortes par balle, grenade ou machette.

Vous êtes à nouveau en ligne