Sangaris : l'armée française va quitter la Centrafrique

France 3

Présentes depuis 2013 dans le pays pour stabiliser la situation en pleine guerre civile, les forces françaises vont bientôt quitter la Centrafrique.

Si le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian estime que l'opération de maintien de la paix dans laquelle l'armée française s'était engagée en 2013 est "un succès", les combats entre miliciens sont loin d'être terminés sur place. Cette semaine, 40 personnes ont trouvé la mort alors que des milliers de personnes vivent dans des camps, chassés de chez eux par les combats.

Un pays coupé en deux

Sur les 900 militaires français stationnés dans le pays, 350 devraient cependant rester encore un temps pour porter assistance aux Casques bleus de l'ONU. Pour Antoine Glaser, spécialiste de l'Afrique, "le président centrafricain ne contrôle que la capitale Bangui, mais ne contrôle absolument pas l'est du pays, aux mains de la Seleka, et l'ouest, aux mains des anti-Balaka. Le départ de l'opération Sangaris est vécu très durement par les Centrafricains".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne